Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Villiers-le-Bel : c'est l'irrespect qui provoque la violence

Publié par Argenteuil sur 29 Novembre 2007, 10:55am

Catégories : #Actualité

Cet aricle a été publié sur le site de Marianne quatre jours seulement après les émeutes de Villiers-le-Bel du 25 novembre 2007. A l'époque, il a sucsité beaucoup de commenatires à cause de son ton critique à l'égard des journalistes. Après l'intervention policière du 19 février 2007, l'article, que voici, est plus que jamais d'actualité. Nous le remettons tel quel au débat des internautes. Réagissez !

L
a ville de Villiers-Le-Bel dans le Val-d'Oise retrouve une vie normale et essaie d'effacer les stigmates des affrontements provoqués par la mort de deux adolescents le dimanche 25 novembre 2007. 
Tant mieux pour ses habitants et tant pis pour certains médias qui ont accouru dans l’optique de retrouver sur place matière à rassasier leurs besoins avides du sensationnel. L’appel au calme lancé par certains élus de gauche a été finalement entendu et les pyromanes de certains grands médias, véritables manipulateurs de l’opinion, sont revenus bredouille. Point d’images spectaculaires à offrir, cette fois-ci, aux téléspectateurs contrairement à ce que l’on a connu en novembre 2005. Circulez, i n’y a rien à voir. 

Après deux soirées bien agitées et une nuit sous haute surveillance, où mille hommes et un hélicoptère ont été déployés, Villiers-Le-Bel tente de cicatriser ses plaies et oublier cet épisode d’orages nerveux et de tumulte moral. En circulant ce matin dans certaines rues de la ville, je n’ai constaté aucun signe anormal. Les commerces sont ouverts et les habitants vaquent à leurs occupations quotidiennes comme au jour normal, ni plus, ni moins. Seul petit contraste avec les deux nuits précédentes : il n’y avait ce matin aucune trace des caméras et le crépitement des flashs a laissé place à un calme profond. C’est bien connu : le train qui arrive à l’heure n’intéresse personne. 

Dans la foulée de ces événements dramatiques, la presse a révélé qu’un journaliste de 20 minutes a été tabassé. Au delà du fait que cette agression contre un journaliste est purement condamnable, l’on se demande aussi pourquoi la presse d’une manière générale est si mal venue dans ces quartiers. La réponse est simple. Elle est à trouver dans les préjugés relayés quotidiennement dans certains médias (pas tous bien sûr) à l'encontre des jeunes des quartiers populaires. 

Les reportages qui leur sont consacrés foisonnent souvent de stéréotypes du genre mauvaise éducation, démission des parents, oisiveté, errance noctambule, non-respect de la loi, etc. Ce type de reportages alimente clairement les discours politiques sécuritaires de tout bord. Un certain ministre de l’Intérieur a su utiliser subtilement ce discours en lançant en novembre 2005 sur la dalle d’Argenteuil sa fameuse phrase : « je vais vous débarrasser de cette racaille ». 

Depuis lors, Argenteuil est devenue un symbole et un enjeu du débat politique sur les quartiers. Quant au ministre en question, il sera porté, quelques mois plus tard, Président de la République. En fin connaisseur du fonctionnement des médias, Nicolas Sarkozy a su –et sait toujours- que c’est la visibilité médiatique qui façonne l’image politique. 

Mais les jeunes des quartiers aussi ne sont pas naïfs. Pendant les événement de novembre 2005, ils ont eu un malin plaisir de manipuler le pouvoir, lui même manipulateur des médias. Car, à la différence de leurs parents ou de leurs grands-parents immigrés qui n’avaient aucune existence sociale et qui étaient considérés comme une simple force de travail corvéable à merci, les enfants de la troisième génération (et bientôt de la quatrième) ont pris conscience de leur poids politique. Ils connaissent les techniques du marketing politique, maîtrisent l’Internet et communiquent souvent entre eux par le biais des SMS. 

C’est une erreur que de croire qu’on les stigmatisant sans cesse et en utilisant contre eux les outils répressifs, ils finiraient par se dompter. Le discours de stigmatisation finit toujours par créer des victimes et leur donner une raison d’être. Le philosophe Walter Banjamin disait que « les choses et les êtres n’existent que du moment où ils sont nommés ». 

En nommant les jeunes des quartiers populaires de « racaille » de « karcher » et de je ne sais quoi, ils finissent par intérioriser ces mots et se comportent exactement de la même manière comme pour se singulariser, comme pour se donner une visibilité sociale. Autrement dit : tu ne m’aimes pas, moi non plus. Un adage populaire disait : quand il y a des mauvaises herbes dans un champ de blé, le meilleur moyen de les éliminer est de semer beaucoup de blé pour bien les étouffer. Nos journalistes « en question » s’apercevront qu’en parlant avec respect des ces jeunes, ils finiront par être respectés eux-mêmes.

Arezki Semache
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ton ami 08/12/2007 15:08

1. Posté par Mygale le 02/12/2007 01:43
Il y a des fois où l'on se dit vraiment qu'il vaut toujours mieux lire n'importe quoi que d'être analphabete...
Alors je ne dis rien d'autre.
2. Posté par rakosky le 02/12/2007 08:25
Le plus simple c'est de faire une liste de ce que la presse peut dire ou ne pas dire,avec bien sur la peine encourue,rappel à l'ordre,caillasage,cassage de gueule ou pire encore.
Vous penserez aussi à nous dire qui consulter pour les programmes scolaire
,.
Concernant la repression policiére,,60 blessés parmi les policiers..
Dans beaucoup de pays,infiniment progressistes, les soirs d'émeutes les morts et les blessés se comptent par centaines.. et seulement parmi les manifestants.
Les jeunes ont raison de vouloir s'exprimer,ils ont beaucoup de griefs à faire valoir,qu'ils le fassent comme tout le monde par les moyens démocratiques que ce pays leur permet.
Un dernier mot pour rendre hommage à la dignité des familles des 2 jeunes que la mort a frappé,il est des silences qui forcent le respect..
http://www.unmondetroparfait.fr
3. Posté par loana le 02/12/2007 09:11
Ce n'est pas l'irrespect qui provoque la violence mais ce genre d'article qui essayent de la justifier. Je considère que les religions monothéistes sont irrespectueuses mais je n'agresse pas les imams ou les curés dans la rue.

"les enfants de la troisième génération (et bientôt de la quatrième) ont pris conscience de leur poids politique."

Je demande à M. Semache la preuve que les délinquants qui ont participé aux émeutes de 2005 sont majoritairement issus de la troisième génération.
4. Posté par Gérard le 02/12/2007 09:21
"En nommant les jeunes des quartiers populaires de « racaille » de « karcher » et de je ne sais quoi, ils finissent par intérioriser ces mots et se comportent exactement de la même manière comme pour se singulariser, comme pour se donner une visibilité sociale."

Il y a longtemps que les "jeunes" entre eux se traitent de racailles ou plutôt de cailleras. Ces mots font partie du vocabulaire courant des quartiers. Le manque de respect concerne aussi tous ceux qui travaillent au service des habitants: femmes de ménage, gardiens d'immeuble, assistantes sociales, professeurs et instituteurs. Assez de victimisation et de mensonges!
5. Posté par libéral le 02/12/2007 09:24
première chose, que dire des médias qui ne stigmatise pas une population globale des soi disant populaires ! la bonne blague.

les médias ont raison de stigmatisé les voyous et les racailles qui sont une minorité ! mais cette minorité fait la loi dans ces quartiers abandonnés.

ces racailles sont minables car ils donnent une image néfaste de ces quartiers populaires.

comment ensuite peut on se plaindre que les entreprises refusent et discriminent tous les jeunes venant de ces banlieus.

il faut aussi se poser la question, on doit vivre ensemble, mais quand une population refuse d'adpoter des valeurs et des codes de savoir vivre, il ne faut pas pleurer si on ne peut pas trouver un job.

les valeurs sont le respect, le travail et la démocratie. toutefois les jeunes ont raison de se révolter contre leurs conditions de vie.
Par contre qu'ils le fassent comme tout le monde par les moyens démocratiques que notre pays leur donne.

S'attaquer contre des journalistes est purement suicidaire, car maintenant ces soi disant n'auront de moins en moins des sympathisants de leurs causes.

que dire sinon des plus de 80 policiers et gendarmes blessés en seulement deux jours, faudrait il rappeler qu'il n'y a eu que 120 blessés en trois semaines de violences en 2005 !
ices racailles ont utilisés des armes à feu ! heureusement qu'il n'y a pas eu de morts car il y aurait eu une onde de choc parmi toute la population, pour demander justice ! et les problèmes de ces quartiers seraient passés comme anodins ! ma crainte est que l'opinion devient de plus en plus extrêmistes envers les populations des quartiers et qu'un fossé se creuse encore plus, mais avec aucune possibilité de retour à la normale.

le jour où les ces jeunes des banlieus ne siffleront plus la marseillaise, votre hymne national, où le respect des autres naturel, et que l'éducation sera la priorité de toute politique dans ces quartiers. alors là on pourra voir ces jeunes femmes et hommes de ces quartiers défavorisés réussir leurs vies.

6. Posté par loana le 02/12/2007 09:44
L'éducation? Quand vous avez des professeurs de l'enseignement public comme Serge Roure qui écrivent "Apologie du casseur" où il legitime la violence, il ne faut pas s'étonner. De toute façon, il ne va pas perdre son travail même si les émeutiers ont brûlé les écoles publiques, il est fonctionnaire. En revanche les ouvriers dont l'usine à été détruite, eux il sont au chômage.
7. Posté par brusyl le 02/12/2007 10:01
Qu'est ce que le respect ? : c'est traiter quelqu'un ou quelque chose avec de grands égards, on doit le respect aux personnes âgées (enfin de mon temps....) les personnes que l'on admire pour leur engagement, leur réflexion, leur comportement attirent le respect ou ,troisième exemple, l'ancien testament nous enjoint de respecter nos parents. On est censé aussi respecter la loi celle-ci étant l'émanation de la volonté générale...

IL est bien dommage d'employer de tels mots à tort et à travers détournés de leur sens exact, comme "la haine" ou le "respect".
Ce sont des mots très forts que vous banalisez tristement.
Votre procès d'intention à l'égard des journalistes est de plus très orienté : je n'en ai jamais entendu un dire que tous les jeunes de toutes les cités étaient d''horribles racailles et qu'il fallait nettoyer tout cela au Karcher. Tous ont au contraire été attentifs de montrer que ces actions violentes sont le fait d'une toute petite minorités : oui, il y a des voyous dans les cités comme il y a des voyous dans nos campagnes et brûler les bibliothèques n'est pas un acte attirant le respect.

8. Posté par mère de famille le 02/12/2007 10:10
je ne comprends pas qu'on puisse sans cesse trouver des excuses à ces "jeunes" qui ne veulent rien faire et qui vivent avec la haine en eux, la haine du blanc, la haine de l europeen. Qu'on m'explique pourquoi une jeune femme qui pourrait être leur mère se fait insulter parceque celle ci à le malheur de traverser "leur quartier" un samedi après midi. Pourquoi cette même jeune femme se fait agresser verbalement parcequ'elle à le malheur encore une fois d'attendre son bus (13h30) au moment ou des bons petits jeunes sont sur le point de casser deux voitures pendant que d'autres sont à l'école. Je vis ceci au quotidien, moi même issue de l'immigration je ne peux pas comprendre et dis tout simplement que trop de tolérance engendre l'intolérance.
9. Posté par yakafoke le 02/12/2007 10:12
Je crois que les commentaires montrent bien que les gens de bonne foi n'adhèrent plus au discours victimaire .L'auteur dee cet article n'a rien compris à ce qui se passe et a deux trains de retard.
10. Posté par pilipiliX le 02/12/2007 12:11
les gens de bonne foi, je suppose que vous parlez des chrétiens...
Par opposition à la mauvaise foi musulmane...

Enfin c'est ce que Jean marie sarkovillier nous rabache.
http://denonce.keuf.net
11. Posté par loana le 02/12/2007 12:41
@pilipiliX
Je ne crois pas, il y a beaucoup d'intellectuels cattogauchistes qui soutiennent cette violence gratuite et des musulmans qui ne la soutiennet pas. Je ne sais pas si les ouvriers qui ont perdu leur travail suite a l'incéndie d'un garage par les émeutiers était musulmans pratiquants, en tout cas il y en avait pas mal qui vivait dans le même quartier avec les mêmes origines.
12. Posté par foinfoin le 02/12/2007 12:48
Des codes ,des valeurs mais qui ne s'appliquent qu'à une partie de la population .Liberté,égalité,fraternité ne fonctionne toujours que pour unr frange de la population.De plus il y a plus de 50 ans que l'immigration est instrumentalisée et que les journalistes contribuent à donner une image biaisée des minorités visibles .Alors bien que la violence soit condamnable le résultat n'est guère étonnant!!
13. Posté par loana le 02/12/2007 13:00
Il y a d'autres cathégories discriminées par la France et stigamtisées par les médias come les homosexuels (par la loi), les handicapés (sourtout dans l'école publique où il sont souvent EXCLUS), mais il ne réagissent pas avec la violence. Oui les journalistes ont une vision angélique des minorités visibles. Les jeunes "beurs" qui chantent la marseillaise je ne les ai vu qu'à la télé. Pas aux match de foot.
14. Posté par Jean Marie le 02/12/2007 13:25
Il faut condamner toutes les formes de violences, a fortiori celles qui touchent aux organes d'information, car, sans elles, nous passerions à coté de pleins de génocides, de meurtres, d'abus orchestrés par des puissants en tous genres. Et pourtant, l'on doit aussi constater que les médias en France, sont pour la plus grande majorité d'entre eux, Sarkozystes, rares sont aujourd'hui en France les journaux qui ne vantent pas en boucle ce que dit le pouvoir, on a l'impression qu'ils sont les porte paroles de l'Elysée. c'est qui commence à poser problème. N'a-t-on pas trop mis en avant le mot voyoucratie, et la version policière? alors qu'il y a quand même eu deux morts?
15. Posté par fanny le 02/12/2007 13:44
Rn 2005 seuls des journalistes suisses ont pris la peine de s'installer au coeur des banlieues pour voir comment vivaient la population et notamment les jeunes. Ces journalistes qui ont honnêtement fait un vrai travail de pro. ont eu des relations normales avec la population et les émeutiers d'alors. Je ne vois pas aujourd'hui qui parmi les journaux français est prêt à se donner de tels moyens d'investigation. Alors oui on peut parler d'irrespect car les reportages n'intéressent que quand il y a du sang à la une.
16. Posté par chloe le 02/12/2007 14:12
Souvenons-nous des événements tragiques de Clichy-sous-Bois, en 2005 : le ministre de l'Intérieur, sur la foi d'un rapport "écrit" de la police, s'est empressé de dire que les deux jeunes, dont l'un est mort, n'étaient PAS poursuivis "physiquement". Et les médias TV ont repris en boucle, pendant des jours, cette "information", sans faire de contre-enquête, la parole "divine" étant amplement suffisante.

Comment les jeunes des cités pourraient-ils faire confiance à la fois à la police et au pouvoir ? Comment ne pas se sentir trahis, et avoir la haine ? Les voyous sont des voyous, mais quand il y a 200 jeunes qui manifestent, certains violemment, peut-on dire qu'ils sont TOUS des voyous ?

C'est au pouvoir et aux médias de montrer l'exemple en étant tout simplement HONNETES. On en est loin...
17. Posté par loana le 02/12/2007 15:11
@ Fanny
En suisse ce jeunes n'auraient même pas la nationalité il seraient tout de suite expulsés
18. Posté par loana le 02/12/2007 15:16
@ Chloé
Il y en a 300 qui manifestent en brûlant les écoles publiques, les bibliothéques, qui essayent d'assasiner les pompiers et les policiers. Il y en a d'autres qui manifestent autrement. Donc vous êtes en train de faire l'amalgame entre des délinquants et des jeunes qui veulent s'en sortire autrement.
19. Posté par lulu le 02/12/2007 15:32
Dieu! Comme les émeutiers, ainsi d'ailleurs que ceux qui "comprennent" ces violences , doivent nous haïr! C'est bien la première fois que des populations immigrées en France ont une telle vindicte. Que font-ils encore chez nous?
20. Posté par abusée & désabusée le 02/12/2007 16:21
@Arezki Semache

Votre analyse est juste. Bon courage.

http://
21. Posté par Rosi le 02/12/2007 18:07
Mardi dernier, jour de la grève des fonctionnaires, 5 jeunes lycéens de Fontainebleau ont pris leur voiture pour aller déjeuner en ville... dépassement hasardeux, vitesse excessive....choc frontal contre un poids lourd... 2 morts, 1 blessé grave et 2 blessés....ce n'était pas une cité et la voiture n'était pas une voiture de police.....drame de la vie ordinaire 1 mois avant Noël....
22. Posté par chloe le 02/12/2007 18:14
@Loana 18
Je dis absolument le contraire de ce que vous avez compris. Relisez le post. Merci.
23. Posté par Fabrice Trochet le 02/12/2007 19:02
De toute façon il n'y a pas que la presse qui est ma venu mais lles médecins, les pompiers, les instituteurs tout ce qui représente l'autorité. A lire cette prose je ne me sens pas du tout solidaire de cette racaille ou plutôt de ces salauds.
http://www.legraindesable.com
24. Posté par zets le 02/12/2007 19:18
@Arezki Semache
c'est tout à fait ça. Un exemple, lu sur Marianne:

"Quel intérêt d'envoyer un journaliste du Monde à l'hôpital, que ses détracteurs n'ont d'ailleurs jamais lu ?"

Et boum le stéréotype qui fait mal. Quelle crédibilité pour quelqu'un qui érit ça?
25. Posté par Chris du Fier le 02/12/2007 20:38
Jouranliste, cameraman : même combat...
Il ne vous est pas venu à l'idée que vos activités ne sont pas tellement lesbien vu dans certains quartiers où reignent les caîds....
Voitures BMW, Audi et Mercédes dans les garages.. bien planquées ..
Salles de 'réunions' spéciales où s'amusent les durs ..
Caves aménagées spécialement pour tous les trafics..

Non, non.. cela n'est pas venu à l'idée de tous ces donneurs de leçons..
Comment, on ne peut pas filmer une petite 'merde' quelque part.. jotre patron va pas être content.

Tiens, vous voulez du 'hot'.. allez faire un tour à l'enterrement de la petite Anne-Lorraine..

Nous n'avons vu aucun reportage sur vos chaines...
A VIRER, ces salauds de journalistes.. DE LA MEEEERDE..
26. Posté par Chris du Fier le 02/12/2007 20:39
INTÉGRATION…. UN LEURRE

Une génération entière de politicards français, de droite comme de gauche, on fait du mot 'intégration' leur fonds de commerce, et gare à celui ou à celle qui aurait osé ou qui ose toujours les mettre en garde.
Le mot magique utilisé alors par tous les médias : l'anathème suprême était et est toujours : RACISTE.
Suivi immédiatement par l'insulte totale : FASCISTE…

Eh oui, mes bons amis. 'Eux' seuls savaient ce que le peuple français voulait, souhaitait et appelait de tous ses veux : l'INTÉGRATION de tous ces braves immigrés. Nous, on n'avait rien compris. Il est vrai que lorsque l'on s'appelle Leroux, Faure, Durand ou Martin, on ne peut prétendre représenter le Peeeuuple français. Allons ! Blum, Mendès France, Strauss Khan, Kouchner, Lang, Dassault, Dray, Veil, et autres pourront vous le confirmer. N'est pas français qui veut ! Il faut le mériter. Nous ne serions, tout juste, qu'une communauté mal ficelée d'attardés royalistes, et cathos.en plus.

Même, cette ex- Église de France s'y mettait. Aux orties, la soutane (ou dans les dents pour certains.) Ouvrons nos églises à tous ces braves musulmans, bouddhistes et autres vrais croyants. Aidons-les à construire leurs mosquées et leurs temples. Il y a de la place pour tout le monde en France, et on en fera de vrais citoyens… (Plus républicain que moi, tu meurs, répétait l'Évêque).

Bein, Quelque chose me dit qu'il y a des ratés dans cette merveilleuse stratégie humanitaire, dont, il me semblerait que l'objectif final soit la disparition et l'éradication complètes des valeurs et fondements de ce qui a fait notre peuple depuis plus de 1,000 ans ! Au profit d'un homme nouveau qui remplacerait avantageusement le gaulois…Le Franc-BlaBeur Las. Le nouveau spécimen rue dans les brancards.

Eh oui. ! Curieusement, et d'une façon incompréhensible, nos 'invités' , leurs enfants et petits-enfants nés en France ne semblent pas en vouloir, eux, de cette idiotie : l'intégration ?.. Non mais. C'est quoi, ça ? Il faudrait manger, s'habiller, prier et vivre comme le gaulois. Ça ne va pas la tête, non ? NTM.. Qu'ils payent les Allocs, RMI, Assedict et la CMU pour toute la famille, et ça ira bien comme ça.

Et bien, je trouve qu'ils ont entièrement raison. STOP A L'INTÉGRATION sera, dorénavant notre leitmotiv commun. VIVE LE COMMUNAUTARISME….Ainsi, il sera plus facile pour nous d'ajuster le tir le jour où l'on devra régler nos comptes dans la rue. : Hausse à 100 m.

Pour ceux qui continuent à bêler, et à nous sortir des niaiseries du type.:.encore des milliards pour ces pauvres petits et les banlieues sur Canal+, A 2, FR 3, France-Info, et autres, avec les encouragements des ténors du CAC 40, il faudrait qu'ils comprennent que le Compte à Rebours a commencé.

Que balancer des cocktails Molotov et brûler les bagnoles ne sont pas des spécialités exclusivement arabo-berbéro-sénégalaises. Que pour jouer de la batte de base-ball, et balancer des Brenecks, point n'est besoin de s'appeler Mohammed, Ali ou Mamadou. Les gaulois aussi, savent faire Les cibles pourraient être, toutefois, différentes. Ségolène rêvait de Jury Populaires. Il pourrait bien arriver des Tribunaux Populaires. Le Code Pénal ayant disparu des TGI, il faudra bien qu'il soit remplacé….

Une autre solution serait de demander aux policiers israéliens de prendre le contrôle de nos sections de police. Ils ont une longue habitude des INTIFADA urbaines. Sinon, quoi d'autres ? Des Comités de Salut Public avec sections mobiles de représailles type SAC ?… A étudier de prés.

Chris du Fier Décembre 2007 /2



27. Posté par Georges GLISE le 02/12/2007 21:19
@ Rakosty post 2
En 1947, il y avait de grandes grèves, quasi-insurrectionnelles.
Un de mes oncles s'était engagé dans les CRS, sur un coup de tête, par chagrin d'amour.
On a voulu l'envoyer taper sur les grévistes. Il a refusé et a démissionné. Il ne se voyait pas taper sur de pauvres gens .
Il n'a pas été blessé.
28. Posté par Georges GLISE le 02/12/2007 21:29
@ 26
Allez vendre vos salades chez Sarko et Le Pen, au Figaro par exemple!
Votre post est profondément RACISTE et XENOPHOBE
Il devrait être supprimé par le modérateur : vous contrevenez à la loi!
29. Posté par Georges GLISE le 02/12/2007 21:41
@ 18 loana
Effectivement, il y a des manifestations violentes. Autrefois, elles n'existaient pas : dans la plupart des cités, on estimait que le nombre de ceux qui foutaient la merde ne dépassait pas la cinquantaine. Pourquoi cela s'est il aggravé ? Essayez un peu de penser avec votre tête !
Deux jeunes sont morts, comme en 2005. Pourquoi sont-ils ensuiote 300 à réagir violemment ? Parce qu'ils n'ont aucune confiance en personne. Surtout pas dans la police, qui fait beaucoup de contrôles au faciès, vécus comme une humiliation. Pas confiance dans les pouvoirs publica, qui dans les 20 dernières années n'ont tenu au-delà du court terme AUCUNE des promesses qui ont été faites (et Dieu sait s'il y en a eu!).
Ils se comportent comme des chiens enragés : mais qui les a rendus enragés ?
Alors bien sûr, il faut en sortir. La répression est nécessaire. Mais elle doit être proportionnée à la culpabilité de chacun -et ce n'est pas le cas.
Et surtout, il faut une vraie politique de la Ville. Si Fadela y arrive, tant mieux. Mais je n'y crois guère : il y a assez d'argent pour faire des cadeaux fiscaux aux riches. Du coup, il n'y en a plus pour le pouvoir d'achat, ni a fortiori pour les cités !
30. Posté par Le Bigorneau libre le 02/12/2007 22:31
@29.

Récemment banlieue de Toulouse, une BMW, conduite par des jeunes, percute volontairement ou pas ???, une voiture de police.
Vitesse plus qu'excessive.
Les deux jeunes femmes policières qui était dans ce véhicule ont été éjectées par la violence du choc.
L'une depuis est dans le coma, comme dit Rosi dans le commentaire 21, accident banal ?????? 1 mois avant Npël.
Aucun commentaire dans la presse, aucune émeute, rin de rin.
A+ Georges
31. Posté par JYL le 02/12/2007 22:45

La racaille n'est pas toujours celle que l'on désigne !

Ce mot dans la bouche d'un futur Président en disait suffisamment sur l'homme qui aspirait à une fonction qui demande avant tout des qualités de rassembleur et de modérateur ....

Tout ce que nous pressentions se vérifie chaque jour.

Bien sûr tout n'est pas justifiable et personne ne prétend que les violences envers les représentants de l'Etat sont légitimes.... mais ceux qui affirment - ou plutôt celui qui affirme ! - que ne pas condamner bruyamment ces violences et ne pas hurler avec les loups, c'est s'en faire le complice, celui-là, je l'affirme est la pire des CANAILLES.

En tous cas, le rôle de l'Etat et de son CHEF est de faire en sorte que chacun ait sa chance et si cela n'a pas été fait ce n'est pas les habitants de ces quartiers défavorisés qu'il faut stigmatiser , c'est à l'Etat et ses représentants de faire son mea culpa.
Quand une armée remporte une victoire ce sont les Généraux qui sont glorifiés et portés en triomphe et en cas de défaite ce sont également les Généraux qui sont accusés.
Les fantassins ne sont jamais responsables.

Les jeunes de ces banlieues ne sont pas responsables des conditions de vie détestables qui leur sont faites.

Affirmer, comme semble le faire notre " HELAS PRESIDENT " que ça suffit comme ça les justifications, que la récréation est terminée et qu'il n'y a plus rien d'autre à faire que cogner et emprisonner , c'est faire preuve de racisme envers ces populations défavorisées que l'on considère comme définitivement inassimilables à notre si merveilleux WAY OF LIFE !

En outre c'est méconnaître gravement le rôle d'un dirigeant dignr de ce nom qui est de ne jamais renoncer à améliorer le sort de ses concitoyens et de sans cesse remettre l'ouvrage sur la table.

Ce racisme Présidentiel ne se limite d'ailleurs pas aux seules populations d'origine étrangère, il est également dirigé contre les nationaux et en premier lieu les pauvres pour qui l'ETAT ne pourra désormais plus grand chose, et qui devront se débrouiller tous seuls.
Ce en quoi notre LIDER MINIMO est tout à fait cohérent !
SUS AUX PAUVRES, quels qu'ils soient !

Bien sûr mes propos seront taxés d'angélisme !
Je connais le discours en vogue et notamment à MARIANNE !
C'est tellement facile de condamner quand on est bien installé bourgeoisement et c'est tellement commode de ne plus être obligé de se sentir solidaire comme c'était quasiment obligatoire il y a encore quelques années... quand on était de gôche !!!

Eh bien moi je ne me résigne pas à ce discours SARKO compatible !
Le RESPECT qui ne semble pas la qualité principale de ce Président , a en effet besoin d'être restauré et remis en valeur.

Mettre les jeunes des banlieues en prison et ne pas se poser de question sur leur surréprésentativité dans la population carcérale c'est se diriger tout droit vers une société à l'américaine où personne ne semble choqué que les couloirs de la mort sont majoritairement remplis de Noirs et d'Hispanos !

TOUT EST NORMAL !





32. Posté par Ingrid-Aïcha le 02/12/2007 23:12

Je suis atterrée par la profusion de posts innommables, abjects que je viens de lire ci-dessus !
Et parfaitement en accord avec Georges qui demande que le modérateur agisse et vite !

Avez-vous déjà eu l'occasion de passer près de cités ?
Rassurez-vous, je ne vous parle pas d'aller y vivre !
Vous ne pourriez pas le supporter ...

Les Bosquets de Montfermeil, avez-vous déjà vu ?
Regardez, de l'extérieur, vous vous ferez instantanément votre opinion.

Des lieux dans un tel état qu'on n'y logerait pas ses bêtes !
Mais on y entasse des humains, oui des HUMAINS ! c'est-à-dire d'autres nous-mêmes ! n'en déplaise à ceux qui ont écrit les ignominies qui précèdent ...

Savez-vous ce qu'est la vie, à Clichy-sous-Bois, lorsqu'il faut se réveiller le premier de tous les gosses de l'appartement pour pouvoir mettre "la" paire de chaussures qui permet d'aller dans la rue ?

Vous est-il arrivé d'attendre votre tour pour dormir dans "le" lit ?

Et de ne pas manger à votre faim ?

Je n'invente rien ! Je ne cherche pas à faire pleurer dans les chaumières !
Je vous parle RÉALITÉ !


CELA NE SAURAIT EXCUSER TOUTES LES VIOLENCES NI LA MOINDRE TENTATIVE DE MEURTRE, CERTES, car celui que l'on tire comme un lapin est, LUI AUSSI, un être humain.

Mais admettez que vivre dans ces conditions (qui n'ont rien d'exceptionnel dans ces quartiers) cela peut quand même pertuber très gravement ...
Surtout que, partout dans notre société, et à la télé, ce ne sont que paillettes, facilité et argent gaspillé, avec l'arrogance de ceux qui ont du fric à ne savoir qu'en faire ...

Comment voulez-vous que le gamin , qui mesure le gouffre qui sépare la réalité de son quotidien du "trompe l'oeil" étalé sans vergogne devant lui, ne soit pas réceptif aux messages de ceux qui le manipulent pour leur propre intérêt "politique" ?
Ces derniers sont les voyous qui s'attaquent aux fondements de notre République.
Pour eux, pas de pitié : ils doivent répondre de leurs actes devant la justice, en respect de nos lois. C'est normal. Nous sommes normalement dans un État de Droit.

Mais tous les manipulés ?
Commençons par leur reconnaître leur juste statut d'êtres humains : traitons-les en êtres humains, faisons tout ce qu'il est possible de faire pour qu'ils soient en mesure de décider d'eux-mêmes, sans être les jouets d'ignorants fanatiques qui méconnaissent les fondamentaux de notre société, ou qui veulent les nier, pour les remplacer par leurs propres visions de la vie en société, une société qu'ils veulent asservie à leurs mots d'ordre.

LA DIGNITÉ HUMAINE EST POUR TOUS , SANS EXCEPTION.

C'EST UN DROIT INALIÉNABLE POUR CHACUN DE NOUS QUELLES QUE SOIENT NOS ORIGINES, NOTRE SITUATION SOCIALE, etc. etc.


33. Posté par donald11 le 03/12/2007 00:08
@ 30. Posté par Le Bigorneau libre :
Comment, une agression dans la ville rose et je ne suis pas au courant ? Et le Mirail qui ne s'enflamme pas ? Et la presse qui reste muette ?
Vous trouverez des infos des policiers (en colère) ici :
http://cops.actifforum.com/collegues-grievemente-blesses-a-toulouse-25-11-07-f72/des-collegues-grievement-blesses-a-toulouse-dans-un-accident-t2186.htm
Et une video ici :
http://www.dailymotion.com/cluster/news/video/x3mi3g_accident-police-toulouse_news
Les deux occupants de la BMW ont été arrêtés.
34. Posté par donald11 le 03/12/2007 00:19
@ 32. Posté par Ingrid-Aïcha :
Un toit correct, un boulot digne, à manger suffisamment, une scolarité de qualité et la dignité retrouvée ... Après on peut parler de répressions.

Vous avez parfaitement raison, derrière les belles paroles, tous les chiffres brandis et les mots en "isme", il y a des être humains ...
35. Posté par Jac le 03/12/2007 00:26
Tiens !
Je n'avais pas encore lu cet article fort intéressant.
Je relève juste ceci :
"Le discours de stigmatisation finit toujours par créer des victimes et leur donner une raison d'être."
Tout à fait d'accord.
Cela rejoint ma réflexion (#67 à 74 environ) sur la suspicion dans l'article : "Villiers-le-Bel : au feu les livres et la raison". La stigmatisation rentre très bien dans mon sujet.
Quand plusieurs réflexions complémentaires se rencontrent, cela peut donner une grande réflexion de fond commune : chouette ! enfin de l'union constructive ! (?)
Je rêve peut-être...
36. Posté par françois le 03/12/2007 00:34
Ingrid aicha, votre texte est bouleversant de justesse et d'empathie.

Hélas elle fait défaut, de plus en plus, sous nos latitudes. la loi du TPMG ( tout pour ma Gueule) a depuis longtemps pris le pas sur toute autre philisophie.

Et il en découle le président qui va avec cet état d'esprit sinistre.

Il est certes inadmissible que de telles exactions puissent ce produire, mais nous n'en sommes pas arrivés là sans qu'il n'y ait de responsabilités collectives à cette dérive effectivement inacceptable. Responsabilités de la Société au sens large, de ses élites, responsabilités des familles concernées également, dans une moindre mesure probalblement, mais que l'on ne saurait écarter.

Si des individus qui, s'estimant aux abois, et en situation de n'avoir "plus rien à perdre" ni plus aucune sens moral, en arrivent à des telles extrémités, c'est aussi parce qu'un système profondément inégalitaire pousse 95 % de la population vers la paupérisation et le mal être. La violence se retournant contre eux mêmes ou contre les autres. Il en résulte donc qu'accessoirement , elle se tourne aussi contre ceux qui font si peu preuve d'esprit critique vis à vis du pouvoir en place depuis quelques mois, et qui relaient si mal les ressentis de ceux qui sont de plus en plus exclus et sans plus guère d'espérance

Il est sidérant que l'on s'étonne du déchaînement récent contre ceux là même qui ne font majoritairement que courber l'échine depuis des mois , baisser la nuque, voire offrir leur croupe, dans un ballet d'allégeance dont un des points d'orgue a été le semblant d'ITW de jeudi dernier de sa Sufisance par PPDA et Chabot, festival de soumission, de complaisance, de complicité, de souci de surtout ne pas déplaire ou faire de vagues. Un spectacle affligeant et obscène qui a le don de révulser le bon citoyen bien élevé et bien inséré que je suis.

Alors je n'ai nulle peine à imaginer ce qu'il en est de celui qui n'a pas eu cette chance et qui doit ronger son frein et ressentir une indéfectible haine de tout ce qui semble avoir du pouvoir et qui surtout, ne voudra rien faire pour remettre en question ceux qui veulent que se perpetue la dichotomie flagrante de justice, sociale ou autre, qui prévaut actuellement. ( et que tous les organismes d'observation des indicateurs sociaux économiques sérieux relaient)

Sembler en être choqué ou surpris, comme le montrent les premiers posts, confine à une cécité sociale bien navrante.

Même si c'est très mââââl de se comporter ainsi, évidemment, nul ne saurait cautionner les actes de violence.
37. Posté par Georges GLISE le 03/12/2007 10:51
@ Ingrid-Aïcha
Ca fait beaucoup de bien de vous lire. Merci
38. Posté par Georges GLISE le 03/12/2007 10:56
@ Bigorneau 30
Je ne vois pas le rapport entre mes propos et cet accident déplorable ? Vous n'allez quand même pas penser que je souhaite que des voyous agressent la police ? Si en France on aime ça, c'est dans le théâtre de Guignol, dans la comédie, ce n'est pas dans la réalité , surtout quand elle est à ce point violente !
39. Posté par abusée & désabusée le 03/12/2007 12:13
@26 Chris

Vous êtes sans doute bien blanc de peau, mais tellement noir dans l'âme !
http://
40. Posté par opus le 03/12/2007 13:06
Ce sont les SOI-DISANT journalistes de ttes les télés, les responsables.
41. Posté par abusée & désabusée le 03/12/2007 13:39
@32 Ingrid-Aïcha
Moi aussi, jai apprécié.
http://
42. Posté par Le Bigorneau libre le 03/12/2007 13:50
@38.
Georges,
Comme vous êtes le plus érudit et le plus sage d'entre nous, je sollicitais votre opinion.
Il ne s'agissanit en aucun cas de faire d'amalgame, j'apprécie votre non violence légendaire, mille excuses.
Quand ce sont des voyous qui percutent volontairement et à vitesse plus qu'excessive une voiture de police.
Heureusemennt, les collègues policiers ne cassent pas tout sur leur passage.
43. Posté par Meteque le 03/12/2007 15:16
Une fois de plus je vai vous choquer, mais bon c'est comme ça ! Personnellement, aux "cailleras", je ne leur pardonnent pas! Je ne leur pardonne pas d'avoir fait à peine une journée de révolte spontanée...Alors que la soupe était servie dès le lendemain avec plus de 1000 miliciens ! Je ne leur pardonne pas d'avoir circonscrit leur rage à Vililers le bel ! ça aurait tellement été plus intéressant de voir toutes les banlieues s'insurger et déborder le service d'ordre, histoire de faire peur aux bons gaulois ! Je ne leur pardonne pas de cramer des voitures sans cramer celles des CRS ou des ministres ou des nantis de Neuilly ! Et je ne leur pardonne pas de faire partie des citoyens de seconde zone que l'on retrouvera bientot uniquement en prison ou sur une future chaise électrique française (vive les états unis que crie déja certains) ! Et pour finir je ne leur pardonne pas de ne pas avoir commencé une révolution que les pauvres gaulois sont incapables de réaliser...
44. Posté par donas le 03/12/2007 18:44
Plusieurs remarques à propos de ces jeunes des banlieues.
La première est celle-ce: pourquoi dans ces quartiers de banlieue seule la parole des plus virulents des jeunes de quartier est sollicitée?
N'y a-t-il pas parmi les immigrés ou descendants des hommes d'âge mûr à qui on pourrait aussi demander leur avis?
J'anticipe sur la réponse pour en avoir entendu l'ébauche d'une: elle se résumait à ceci vous avez profité de là naïveté de nos pères pour abuser d'eux. vous en profiteriez encore aussi nous parlons à leur place. Tout est dit!
Il se trouve que j'ai connu pas mal de ces pères et je les ai toujours jugé mes égaux, compétents du moins autan que moi pour juger de ce qu'ils avaient à faire et à demander de la vie. Donc à traiter des problèmes de quartier et de leur vie.
Je n'imagine pas mes enfants aussi instruits qu'il soient venir me faire la leçon en la matière, juger à ma place de ce qu'il serait bon de faire dans mon quartier, dans la vie de tous les jours.
Je parle d'instruction, car c'est bien la seule matière en laquelle il puissent m'en remontrer et que partant des enfants d'immigrés puissent remontrer à leurs pères. car or instruction ne reste que l'expérience et il faudrait là une audace inouïe pour prétendre en remonter à son père
Ce serait pour moi une insulte grave que mes enfants au prétexte que je serais naïf, osent parler pour moi
Si encore il s'agissait de vieillards séniles, cela pourrait s'entendre. mais vu que ces enfants, n'ont pas trente ans, que donc la plupart des pères sont encore dans la force de l'âge c'est un manque et cette fois total de respect d'estime filial.
La deuxième est qu'il existe dans ces banlieue toute une autre population qu'émigrée, qui pour ces jeunes et ceux qui leur prêtent une oreille aussi attentive que bienveillante n'existe pas.
Elle n'existe pas davantage que leurs pères, bien que largement majoritaire
Ils parlent, édictent des désirs des revendications, au nom de tout un quartier, avec une assurance déconcertante.
Et que disent-ils?
En à-t-on entendu seulement un parmi eux, un seul, qui revendique une société meilleure, plus humaine, une autre société qui leur convienne mieux? Jamais!
Et pour cause?
Je crois la connaître cette cause et aussi pourquoi les chérit tant le bourgeois c'est qu'il ne remettent pas la société en cause, surtout pas, elle leur convient très bien, il la toléreraient même pire, en fait ils s'en moquent, pour ne s'en être jamais soucié.
Ce qu'ils mettent en question ce n'est pas la société, mais leur place dans cette société.
Ce sont des individualistes. Rien que des individualistes.
Ce qui est leur droit le plus absolu. Mais à ce jeu ils retombent dans le lot commun.
Lequel parmi qui les soutient est près a laisser sa place et celle de ses enfants? Aucuns évidement.Et celle des autres?
Alors là hélas oui évidement ! Aussi humbles gens surveillez bien et de près les agissements de leurs trop actifs sympathisants.
Ils seraient capables de vous amener le pire.
45. Posté par la dame de pique le 03/12/2007 22:39
Ingrid Aïcha vous avez mille fois raisons !

L'irrespect c'est tout cet étalage de fric, de paillettes, de somptuosité, de snobisme outrancier, ce culte du veau d'or, de l'argent pour l'argent sans les valeurs humaines qui vont avec, et le pire c'est que le gouvernement, censé représenter le peuple, les médias censés parler au peuple, tous se prosternent devant ces nouvelles divinités "le CAC 40" "les grands patrons" "les vedettes de télé, ciné, chanson, sports" etc...
Tous ces personnages qui pour certains ont peut-être du talent, mais qui gagnent en une journée ce que d'aucun ne gagneront de toute leur vie.
Quels sont ceux qui ont essaimé, instillé, proclamé, à tous vents, à toutes occasions, l'amalgame : "chômeur/fainéant", "immigré/profiteur", "jeunes des cités/voyous ou racailles"
Qui sème le vent, récolte la tempête....
Je n'excuse rien, la violence appelle malheureusement la violence, la vengeance, la haine !
Il faut punir ceux qui contreviennent à la loi et aider les autres à vivre humainement, honnêtement.
Il faut rebâtir et pas simplement des maisons, des écoles, mais redonner du sens aux valeurs de la réublique. Je ne vois pas pourquoi nos jeunes issus de l'immigration ne pouraient pas y adhérer, leur révolte montre justement qu'ils sont désespérés qu'on les abandonne en dehors des murs de cette république.

46. Posté par Jean-Charles DUBOC le 04/12/2007 19:09
Il n'y a pas que l'irrespect qui provoque la violence.

Les récentes émeutes de Villiers-le-Bel ont un goût de cendres car elles ont été d'une violence jamais atteinte et ceci est le révélateur du déchirement du réseau social, de l'apparition de deux France, l'une qui vit dans la paix, et l'autre dans l'angoisse de l'agression et des émeutes.

Comment en sommes-nous arrivés là ?...

Il y a une bonne dizaine de raisons, mais la principale me semble être le fait que nous vivons depuis trois décennies au sein d'un Etat qui s'est progressivement transformé en un totalitarisme mafieux dans lequel le président de la république n'est contrôlé ni par les institutions ni par les citoyens.

Cette situation pathogène a permis de développer une corruption de nos dirigeants politiques à un niveau inégalé dans aucune autre démocratie du monde occidental.

Cet embrasement de Villiers-le-Bel ne serait-il pas, en fait, un soubresaut d'une république à l'agonie qui a été incapable de donner une véritable formation humaine aux jeunes et de leur assurer un avenir ?

Je me dois d'apporter un développement à cette analyse.

J'ai créé, en novembre 1993, un laboratoire d'idées « les Clippers de France » qui avait pour ambition de définir les conditions dans lesquelles il serait possible de donner un complément de formation humaine aux jeunes, notamment à ceux des banlieues, par la navigation, en équipage, à bord de grands voiliers.

Cette association a compté jusqu'à trente amiraux, dont trois chefs d'Etat Major de la Royale, mais aussi des capitaines au long cours, un capitaine de pêche, des éducateurs, des psychiatres, un magistrat de chambre des comptes, le directeur de marketing d'une très importante société du spatial, etc…

Vous pouvez en découvrir, dans mon blog, le développement intitulé « Euroclippers et la formation humaine des jeunes ».

En avril 1995, j'ai reçu une lettre de Jacques Chirac qui me souhaitait bonne chance dans cette entreprise…

Notre président de la république a préféré ignorer un ensemble d'études et de recommandations émises par une élite maritime qui s'était constituée afin d'améliorer l'avenir des jeunes…

Pour quelles raisons ?...

En serions nous là si un important programme de formation humaine des jeunes avait été mis en place il y a près de dix ans ?...

Puis, en janvier 1998, j'ai dénoncé, à la Direction Nationale des Enquêtes Fiscales (DNEF), par François Mitterrand, et qui se monte à près de 3,5 milliards de dollars :

http://euroclippers.typepad.fr/mon_weblog/socialisme_et_corruption/index.html

Ce détournement de fonds aurait permis de faire construire pour nos étudiants, lycéens ou jeunes marginalisés, près de 100 voiliers de 80 mètres du type « Gorch Fock », voilier-école de Marine allemande !!!...

http://euroclippers.typepad.fr/mon_weblog/le_gorch_fock_voiliercole_de_la_marine_allemande_1/index.html

Puis, il faut savoir que, de 1998 à 2007, j'ai alerté régulièrement l'Elysée sur cette affaire !...

Pour quelles raisons notre ancien président de la république, Jacques Chirac, a-t-il protégé les responsables d'un détournement de fonds publics de plusieurs milliards de dollars ?...

Je dois avouer que j'ai maintenant acquis la certitude que nous avons été dirigés, jusqu'à maintenant, non pas par de véritables dirigeants mais par d'authentiques mafieux, sans scrupule, qui sont plus soucieux d'arriver au pouvoir et de s'y maintenir en se constituant une fortune colossale plutôt que d'être de vrais chefs d'Etat.

Ces dirigeants peuvent-ils réellement faire les bons choix pour nos « ados » ?

Non, bien sûr, et c'est ainsi que j'avance l'hypothèse que la situation dramatique dans laquelle se trouvent nos banlieues, et par là même nos forces de l'ordre, ainsi que l'ensemble de notre société, pourrait bien avoir pour principal responsable Jacques Chirac qui n'a, à aucun moment, lutté contre la corruption institutionnalisée par les Mitterrandiens.

Je rappelle que l'Institut of Economics Affairs (Londres) a classé la France, en juin 2006, comme le pays le plus corrompu des nations occidentales.

Un analyste de l'IEA, Ian Senior, précise : « Il est faux de dire que la corruption aide à lubrifier les rouages de l'économie. Au contraire, la corruption appauvrit les sociétés en détournant des ressources vers ceux qui sont déjà riches et puissants, et rend les biens et les services plus chers que ce qu'ils devraient être… La corruption est un cancer qui détruit les institutions et les sociétés, et son élimination est une étape importante pour faire un monde plus prospère et plus démocratique. ».

Une analyse à méditer…

Mais, de la même façon qu'il ne faut pas rejeter tout ce qui a été fait pendant les gouvernements Mitterrand, il ne faut pas, non plus, sous-estimer l'aspect négatif de ces si longues années mitterrandiennes empoisonnées par une succession d'affaires toutes plus louches les unes que les autres et qui ont progressivement détruit les valeurs essentielles de droiture, de rigueur, de probité, de liberté, de critique, de courage, qui sont indispensables au développement d'un réseau social harmonieux.

Et nous devons surtout admettre que la rupture avec cette période n'a pas été réalisée par Jacques Chirac.

En effet, en 1995, celui-ci avait la possibilité de lancer un important programme maritime pour les jeunes, mais il n'en a rien fait, alors même qu'il ne pouvait pas ignorer le détournement des indemnités de la guerre du Golfe par François Mitterrand…

Jusqu'à quand devrons-nous supporter un tel niveau de corruption et d'irresponsabilité mafieuse ?...

Jusqu'à quand les fonctionnaires de nos grands ministères, les journalistes de nos nombreux journaux, les dirigeants de nos grandes sociétés, seront-ils les complices, par peur, lâcheté ou compromission, d'un système mafieux dans lequel chaque citoyen se doit d'être le sujet du prince qui nous gouverne ?

La sécurité est la première des conditions pour qu'une société puisse se développer afin que les individus soient libres responsables et créatifs, mais nous devons admettre que pour redresser la barre il faudra du temps, des larmes et du sang, car nous payons, maintenant, trois décennies de totalitarisme mafieux.

Voilà où nous en sommes.

Si les responsables des émeutes forment une « voyoucratie » comme le souligne Nicolas Sarkozy, il ne faut pas oublier la « Méga-voyoucratie » qui nous dirige...

Totalitarisme mafieux, quand tu nous tiens…

Jean-Charles Duboc
http://euroclippers.typepad.fr/

http://euroclippers.typepad.fr/
47. Posté par Meteque le 04/12/2007 20:17
@ 46 Jean-Charles,
Merci à toi Jean-Charles de nous donner des exemples concrets de l'évidence !!! Maintenant tu as encore plus de boulot, pour expliquer tout ça à la bande de naïfs qui naviguent sourire au vent sur les forums !!! Parceque d'après ce que je constate, la très grande majorité des français est convaincue (mordicus!) que nos politiques sont des "personnes" plus qu'honnêtes ! Et qu'ils méritent tous le Bon Dieu sans la moindre confession (on devrait même leur donner une toge bien blanche comme pour les sages grecs)... Et que, forcément, ce que tu avances, ne fera pas l'objet de beaucoup de commentaires... Car la majorité pensera que tout cela est irrecevable !!!! Malheureusement pour nous !
Mais bon ce n'est pas si grave, on attend le mur ! D'ou je suis je le vois déja ! Et il arrive tellement vite qu'il va faire mal !
48. Posté par bernardg76 le 06/12/2007 22:12
voyoucratie - sarkocratie...on peut faire les jeux de mots qu'on veut mais ce ne sont pas les déclarations des uns ou des autres qui feront avancer s'il n'y a pas de cohérence dans les projets et les suivis.
Pour créer l'avenir, il faut partir des maternelles, créer l'ambiance pour que les jeunes puissent s'épanouir et apprendre.
Pour le rattrapage, il faut faire le diagnostic et proposer des soltutions simples et non des usines à gaz.
http://lesdessousdelapolicenationale.blogs.nouvelobs.com
49. Posté par la dame de pique le 06/12/2007 23:47
@47 Meteque
Contrairement à ce que vous croyez, il n'y a pas que des "français convaincus de l'honnêteté des politiques" sur ce forum comme sur bien d'autres. Si vous lisez Marianne et son forum vous devez bien vous en rendre compte. Nous sommes conscients de la perversité de nos gouvernants de tous bords et nous sommes de plus en plus nombreux à craindre ce fameux "mur" que nous voyons arriver comme vous, tous aussi impuissants que désespérés.
50. Posté par Meteque le 07/12/2007 19:46
@49 Dame de pique,
Oui d'accord, je suis aussi convaincu qu'il n'y pas que des français convaincus de l'honneteté des politiques ! Et je me rend bien compte que ceux qui lisent Marianne et son forum ne sont pas dupes pour la plupart ! Mais là, je vous parle de "la très grande majorité des français" ! Et le forum de Marianne est loin d'être représentatif de la population ! Quand je demande autour de moi, ce l'on pense de tel ou tel personnage politique, la très très grande majorité va vous répondre que c'est un imbécil, que c'est un malin, que ceci, que cela... Mais si vous leur dites que c'est un escroc, un vendu, qu'il a de grosse casseroles... Là, plus personne vous suit ! Non, pour "monsieur tout le monde", y'a pas de problème, ce sont tous des serviteurs loyaux de l'état et du peuple !
Et si l'on se retrouve dans la merde à tous les niveaux politiques, économiques, sociaux, culturels, droit du citoyen et tout et tout... Que quelqu'un ose me dire ici, que ce n'est pas la faute des français, de par leur naïveté et de par leur foi aveuglée en l'honneteté des politiques, bon sang de bonsoir !
51. Posté par Meteque le 08/12/2007 00:05
Je me permettrai d'ajouter une dernière chose. La société, dans son ensemble, est victime en quelque sorte d'elle même ! Parcequ'elle a échoué dans le but de se forger une république juste et équitable pour tout le monde, sans exception ! Alors qu'elle en avait les moyens et les outils ! Elle n'a pas su se méfier d'elle même et se méfier des instutions qui sont toujours corruptibles ! La peuple a pensé que les gens responsables des ces institutions honorables qui encadrent la société n'étaient pas corruptibles. Et que ces intistutions pouvaient se corriger d'elle même ! Alors le peuple s'est désintéressé non pas du droit, mais du devoir qu'il avait de surveiller ces intistutions ! Hors il se trouve que 1) La justice de se pays est incapable de controler ses dérapages et de se réformer en fonction de l'intérêt général ! 2) Ni le sénat, ni l'assemblée nationale ne sont capables de se remettre en question ou de se réformer en fonction de l'intérêt général ! 3) le systeme républicain actuel est vérouillé par ceux qui le controle et ont tout intérêt à le garder en état ! Et enfin 4) (le plus grave) Le Préambule de la Constitution est quotidiennement baffoué, piétiné, ignorer par ceux là même qui sont en charge de le faire respecter !!! Pauvres que nous sommes ! Et si Monsieur...
En gros "l'arbre de la liberté" est pourri et certains ont soif de liberté,d'égalité et de fraternité ! Mais tant que le peuple persiste et signe à se voiler la face et à se décharger de ses devoirs, et bien il ne pourra pas dormir tranquil ! Que cela soit à Villiers le Bel ou ailleurs ! Et tant que certains se pavaneront cigar à la main costard prada devant les cameras avec dèrrière le joli pourpre du palais du luxembourg et que d'autres se feront chier à mourrir entourés du gris du béton pensant n'avoir aucun espoir parceque convaincus que l'ascenseur social est cassé ! Bin ça chiera toujours dans le ventilo ! Et que bientot; ce n'est pas des tirs à balle réelles sur des "cééresses" que vous allez avoir, ce sont des morts! Parceque le "foin-foin" il est fait, maintenant beaucoup savent que, en effet, c'est possible de tirer à balle réelle sur du crs et que apparement ça marche encore mieux comme moyen de commucation....
Et vous savez quoi? Louis XVI ne savait pas que les banlieues existées aussi à son époque !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents