Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Le Malodore à Argenteuil ou le piégeur piégé

Publié par Arezki sur 24 Décembre 2007, 13:54pm

Catégories : #Politique

spray-jpeg.jpgL’utilisation, en août 2007, d’un produit répulsif appelé Malodore par le maire d'Argenteuil pour éloigner les SDF (sans domicile fixe) du centre-ville n’a pas eu l’effet recherché par la municipalité. Une affaire qui stigmatise la ville dont  l’image est déjà bien ternie. Voir vidéo

Tout le monde le sait. Georges Mothron, maire UMP d’Argenteuil, n’a cessé depuis sa victoire en 2001 de proclamer à cor et à cri sa volonté de changer l’image  « négative » de la ville héritée par ce qu’il appelait la « gestion catastrophique pendant plus de 65 ans par les socialo-communistes ». L’intention de changement avouée aurait pu être acceptée et même saluée par les Argenteuillais, de droite comme de gauche, irrités par les propos négatifs écrits ou prononcés quotidiennement sur leur ville par les médias, dont certains -il faut le dire- sont avides du sensationnel. Les mots durs comme (racaille, karcher, tournante et j’en passe…) résonnent injustement dans leurs oreilles et beaucoup d’Argenteuillais souhaitaient que l’on cesse de déverser autant de calomnies et de stéréotypes sur une ville qui vit plutôt « normalement » au quotidien comme les autres villes de la même strate en Ile-de-France, ni plus ni moins. Cependant, cette affaire a eu tout à fait l’inverse de ce qu’elle visait pour un maire qui a toujours voulu faire du thème de la « sécurité » son cheval de bataille.  L’image d’Argenteuil n’a fait que dégringoler d’un palier et les réactions d'indignation se sont multipliées y compris au sein du camp UMP. La ministre du Logement et de la Ville, Christine Boutin, a déclaré que « le principe même de l'utilisation de produits de ce type constitue une atteinte à la dignité de la personne humaine parfaitement inacceptable ».

Pour atténuer la polémique suscitée par cette affaire, le maire UMP d’Argenteuil a fait marche arrière en déclarant à la presse que le produit a été envisagé mais n’a pas été utilisé. La direction du centre commercial "Côté Seine" a, quant à elle, reconnu que le produit, qui lui avait été donné "par la mairie", a été bien diffusé au niveau des sorties de secours de la galerie marchande, où campaient 4 ou 5 malheureux SDF. Déjà en 2005, la préfecture du Val-d'Oise avait annulé un arrêté anti-mendicité pris par le maire qui évoquait une "gêne olfactive anormale" liée à la présence des SDF. Le 6 août dernier, la mairie a pris un nouvel arrêté interdisant la mendicité dans le centre d'Argenteuil pendant l'été jusqu'en 2012. Cet arrêté fait l'objet d'une requête en annulation déposé à la préfecture par les Verts.


Le clou enfoncé

Avant cet épisode houleux du Malodore, Georges Mothron a pourtant tenté, quelques mois auparavant, de réunir les correspondants de la presse étrangère pour leur vanter les mérites de sa ville et faire oublier le désastreux effet du terme "racaille" prononcé en novembre 2005 par un ministre de l'Intérieur devenu depuis Président. S’il est souvent difficile d’effacer une réalité sociale tangible par une simple opération de communication, Georges Mothron a, en vérité, enfoncé un peu plus le clou dans cette image négative colportée à tort ou à raison sur sa ville. C’est l’histoire du piégeur piégé.

Plusieurs fois, le maire actuel d’Argenteuil a martelé que sa ville mérite une meilleure image que celle qu’elle a aujourd’hui dans les médias et de se référer nostalgiquement à son histoire riche et son côté champêtre d’antan. Légitime argument s’il n’y avait pas à côté de cet éloge rituel au passé de la ville, l’immobilisme dans lequel elle est maintenue depuis maintenant 7 ans. Mais c’est bien connu : quand le présent et l’avenir sont sombres, on se contente de regarder le passé.
Aux dernières élections législatives, il a été réélu de justesse. Quelques centaines de voix seulement le séparaient de son rival socialiste : Faouzi Lamdaoui. L’affaire du Malodore va nécessairement resurgir lors de la toute prochaine campagne municipale. L’image de la ville va, hélas, prendre quelques coups supplémentaires.

Réagissez ! Ajouter un commentaire en haut de cette page.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tania Duffault 02/01/2008 14:11

Très bon article, très constructif. Je suis totalement d'accord avec l'auteur! Merci pour cette initiative de créer le blog www.argenteuil95.com qui aidera surement d'améliorer la vie de l'Argenteuil.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents