Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


A Argenteuil, la victoire de la gauche au second tour est possible

Publié par Arezkijour sur 12 Mars 2008, 16:03pm

Catégories : #Politique

undefinedArrivé en tête du premier tour des municipales d’hier avec 45,34 % des voix, Georges Mothron, maire d’Argenteuil et candidat (UMP) à sa propre réélection, devra tout de même surveiller ses arrières. Son adversaire (PS) Philippe Doucet a fait un très bon score avec 35,22 %.


Bonnes nouvelles pour Philippe Doucet. Car malgré la dissidence d’Alain Leikine qui, lui, n’a obtenu que 8,22 % et ne pourra, donc, se maintenir au second tour; malgré l’absence du Front National qui a profité largement au candidat de l’UMP et surtout malgré un taux d’abstention assez élevé (45 %), Philippe Doucet a sauvé l'honneur de la gauche. 

Les scores cumulés de cette dernière atteignent 47,1 % lors de ce premier tour ; ce qui donne une chance au candidat du PS de reprendre la ville d'Argenteuil à la droite lors du second tour de dimanche prochain.
 
La réserve électorale de la gauche et ses chances de l'emporter au second tour se trouvent, à coup sûr, dans le fort taux d'abtention. « Les bureaux de vote qui ont le moins voté sont ceux des quartiers populaires », relève un militant de l’Union de la gauche à l’annonce des résultats hier soir.

Grosso modo, on peut dire que l’avance « confortable » du candidat UMP ne masque pas la percée de son adversaire du PS. 

undefined

Georges Mothron a fait son plein de voix, lors de ce premier tour, en engrangeant un maximum de voix du Front National, dont l'absence de liste au premier tour, faut-il le rappeler, lui a largement profité.

Déjà en 2001,
l’actuel maire UMP a été élu grâce au report des voix du FN au second tour. 

En effet, Georges Mothron (à l'époque RPR) a devancé de quelques points Roger Ouvrard (PCF). Micheline Bruna (FN), qui s’était maintenue pour le second tour, n’avait pas retrouvé la moitié de son score du premier tour. Ces tendances suggéraient un report massif des voix du FN au profit du candidat de la droite. 

L'histoire ne fait que se répéter et les voix de l'extrême droite, absente à ce scrutin, ont servi pleinement le candidat au "discours musclé" contre les pauvres. La cuve est pleine quelle que soit son odeur...

Rappelons-nous que Georges Mothron est le seul député du département à s'associer à la proposition de loi tendant au rétablissement de la peine de mort. (Projet  N° 1521 enregistré à la présidence de l'Assemblée Nationale le 8 avril 2004 portant proposition de loi tendant à rétablir la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes). 

Il est également le seul maire d'Île-de-France à se distinguer dans les médias par la multiplication des arrêtés anti-mendicité, à l'approche de chaque été, et surtout à avoir fait parler de lui dans la presse nationale et internationale à propos de "l'affaire du Malodore", ce répulsif nauséabond utilisé, en août derrnier, pour chasser les SDF du centre-ville d'Argenteuil et dont la plainte, déposée par des miltants Vets et du PCF, est toujours en cours d'examen. Le soir du 9 mars), à l’annonce des résultats en mairie, vers 23 heures, Georges Mothron a été chahuté.  Les militants et sympathisants de l’Union de la gauche n'entendaient pas se laisser impressionner par les espoirs annoncés de la droite.

Une réunion s’était d'ailleurs tenue, vers minuit, au siège de leur permanence, rue Gabriel Péri, et beaucoup de militants, qui ont pris la parole, ont insisté sur la nécessité de mobiliser, durant cette semaine, les abstentionnistes du premier tour. Des marges de progression de la gauche, au second tour, sont en effet perceptibles de ce côté-là.
 
De l'autre côté de l'échiquier politique, les inquiétudes parmi les rangs de la droite sont visibles et leur empressement d’éditer un tract annonçant d’une manière tonitruante le score « confortable » de leur candidat en dit long sur leur état d’esprit. 

Le matin du lundi 10 mars, l’UMP d’Argenteuil voulait, en effet, vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. "Certes, leur candidat a eu un score confortable au premier tour, mais la réserve à gauche chez les abstentionnistes est assez importante et ce sont ces électeurs qui trancheront le 16 mars prochain", commente un militant de Lutte ouvrière.
 
En 2001, Georges Mothron avait atteint 34 % au premier tour, tandis que les listes de gauche totalisaient un peu plus de 50 % . Ce qui n’a pas empêché la gauche de perdre 10 points entre les deux tours, et Mothron d’en gagner 17 malgré le maintien du FN, dont on supposait un report massif de ses voix au profit du candidat de la droite par ce qu'il convenait d'appeler le "vote utile".
 
Philippe Métézeau, premier maire-adjoint UMP d’Argenteuil, conseiller général et candidat à sa propre réélection au canton Est, aura également fort à faire contre sa rivale du PCF, Marie-José Qayzac. 

Le score un peu plus bas de Métézeau aux cantonales, 42,16 % seulement contre 45,34 % pour les municipales, le place dans une position inconfortable. 

Ses réserves de voix auprès de la candidate du FN (5,73 %), dont il peut espérer quelques dividendes, paraissent loin de le sauver surtout si Michel Fevry (autre candidat dissident du PS) venait à se désister du second tour, avec ses 12,14 %, au profit de la candidate de l’Union de la gauche (32,17 %). Comme le voudrait le bon sens…
 
Rien n’est donc perdu pour la gauche. Et rien n’est, non plus, gagné d’avance pour la droite.   

Autres questions qui demandent des réponses : Quelle position Alain Leikine va-t-il adopter maintenant ? Quid du Modem ?, etc..

Nous y reviendrons !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cristobal 13/03/2008 17:23

salut inscrivez vous a ma newletter et je m inscrirais a  la votre ps : si vous vous inscrivez laisser  un commentaire avec le nom d votre blog a+ sur le blog de cristobal

Marco 12/03/2008 08:13

Je suis triste pour Argenteuil que les divisions au sein même des partis et les rivalités de pouvoir entre personnes permettent à une droite populiste et rétrograde de rester aux commandes d'une ville historiquement, socialement et idéologiquement attachée aux valeurs de gauche.. Que la mémoire de Gabriel Péri réveille les consciences et que les enjeux appellent à la mobilisation de tous, car rien n’est et tout est possible le dimanche prochain. Militants de gauche, jeunes méprisés, hommes et femmes exclus,  locataires inquiets, progressistes de tous bords, mobilisons nous tous, parlons-en autour de nous, oublions nos querelles et allons chercher les voix qui manquent. Sinon, le 16 mars au soir ce sera trop tard…  

Evelyne 11/03/2008 16:13

J'espère que le 16 mars les électeurs vont se souvenir de l'affaire du malodore. Ce maire devrait avoir honte de porter l'écharpe tricolore qu'il ne mérite pas... et loin de là ! Il faudra beaucoup de temps pour effacer cette image négative qui colle à Argenteuil, la ville des Impressionnistes. C'est vraiment abject ce qu'il fait. Quelle que soit l'appartenance politique de chacun de nous, on doit lui dire que tout n'est pas permis et qu'il ya une ligne jaune à ne pas franchir. Aux Urnes, hommes et femmes libres de cette ville !Evelyne

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents