Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Elections cantonales : Au second tour, tout est jouable

Publié par Arezkijour sur 12 Mars 2008, 14:03pm

Catégories : #Actualité

undefinedNous avons beaucoup parlé des municipales et peu des cantonales qui ont lieu le même jour (9 et 16 mars) comme si un train en cachait un autre. Petit tour donc du côté des cantonales dans le Val-d’Oise après le 1er tour où la gauche semble en position de l'emporter le dimanche prochain si la mobilisation se poursuit autour de ses candidats. 

C’est le cas chez nous à Argenteuil (canton est), mais aussi à Cergy (canton nord), à  Cormeilles-en-Parisis, à Domont,  à Ermont, à Garges (canton ouest), à Goussainville, à l'Isle-Adam, à Luzarches et à Pontoise.

La grande question qui se pose porte, comme pour  les municipales, sur la participation qui n’était que de 55 % seulement au premier tour, soit 14 points de moins que la moyenne nationale. Tout se jouera donc au niveau de la mobilisation durant ces quatre jours qui nous séparent du second tour.

La victoire est ainsi possible pour le socialiste, Jean-Pierre Barentin, dans le canton de Taverny où le DVG, Maurice Boscavert, ne se représentait pas. A Cormeilles-en-Parisis, c’est également jouable si 50 % des voix du MoDem se reporteront à gauche. A Garges, les chances de la gauche de l’emporter sont de 50 %. A Villiers-le-Bel, Sylvie Noachovitch (UMP) ab réalisé un  « bon score », mais la mobilisation fera la différence en faveur de Didier Vaillant (PS), réélu maire dès le premier tour le 9 mars dernier.

Philippe Métézeau, premier maire-adjoint UMP d’Argenteuil, conseiller général et candidat à sa propre réélection au canton Est, aura également fort à faire contre sa rivale du PCF, Marie-José Qayzac. Le score un peu plus bas de Métézeau aux cantonales, 42,16 % seulement contre 46 % pour les municipales, le place dans une position inconfortable. Ses réserves de voix auprès de la candidate du FN (5,73 %), dont il peut espérer quelques retombées, paraissent loin de le sauver surtout si Michel Févry (autre candidat dissident du PS) venait à se désister du second tour, avec ses 12,14 %, au profit de la candidate de l’Union de la gauche (32,17 %).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marco 12/03/2008 08:18

Je suis triste pour Argenteuil que les divisions au sein même des partis et les rivalités de pouvoir entre personnes permettent à une droite populiste et rétrograde de rester aux commandes d'une ville historiquement, socialement et idéologiquement attachée aux valeurs de gauche.. Que la mémoire de Gabriel Péri réveille les consciences et que les enjeux appellent à la mobilisation de tous, car rien n’est perdu et tout est possible le dimanche prochain. Militants de gauche, jeunes méprisés, hommes et femmes exclus,  locataires inquiets, progressistes de tous bords, mobilisons nous tous, parlons-en autour de nous, oublions nos querelles et allons chercher les voix qui manquent. Sinon, le 16 mars au soir ce sera trop tard…

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents