Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Shéhérazade, lecture théâtralisée jeudi 20 mars à 19 h30 à la librairie Le Presse-Papier

Publié par Arezkijour sur 19 Mars 2008, 00:18am

Catégories : #Actualité

undefinedAprès la campagne bien intense des municipales et cantonales, Argenteuil95 vous propose, cette fois-ci, de faire une petite pause littéraire du côté de la librairie Le Presse-Papier avec une lecture théâtralisée de « Shéhérazade » le  jeudi 20 mars à 19h30.  Succès garanti si vous aimez vous plonger dans l'univers magique et férérique des Mille et Une Nuits.

Mais que fait-elle donc ? Elle raconte, elle chante, elle danse… Face à elle, sur le canapé-sofa, son royal époux. L’équation est simple : l’écoute ou la vie. Nuit après nuit, le même problème se pose : survivre. Allons, on ne vous l’avait jamais dit ? Mathématicienne, Shéhérazade !

Il s’agit d’une lecture théâtralisée avec chants et accompagnement musical des Contes des Mille et Une Nuits

Créée par Claude Chevallier et Geneviève Buono, sur commande de l’Institut du Monde Arabe, « Shéhérazade l’a dit » a été interprétée pour la première fois à l’occasion du 20e anniversaire de cet Institut dans la grande salle de la bibliothèque. Ne ratez pas cette soirée littéraire, rendez-vous à :

Librairie Le Presse-Papier, 28 avenue Gabriel-Péri à Argenteuil.
Tél.: 01 39 61 93 95.   
lepressepapier@wanadoo.fr

Les origines de l'œuvre Mille et Une Nuits


À l'origine, au VIIIe-IXe siècles, un livre persan intitulé Hezar Afsane ou Mille Légendes qui a été traduit en arabe et a pris le titre de Les Mille et Une Nuits (Elf leïla wa leïla ). L'ouvrage perse, qui relevait du genre « miroir des princes », contenait vraisemblablement des récits exemplaires et était destiné à l'éducation des gouvernants. Il n'appartenait pas à une littérature populaire ou au folklore et avait le même statut que le recueil de fables animalières Kalila et Dimna (par exemple). Seulement, à côté d'un récit-cadre qui est resté stable (l'histoire de Shahrazâd, qui encadre toutes les autres), le reste des contes a considérablement changé (comme le titre persan d'ailleurs) et une nouvelle matière y a été introduite. Ces contes ont été ensuite diffusés en Europe.
mille-et-une-nuits.manuscrit-syrien-du-14-me.si-cle.jpegManuscrit syrien de Mille et Une Nuits datant du 14ème siècle.

Les récits


Les Mille et Une Nuits sont un ensemble complexe de contes imbriqués les uns dans les autres, et de personnages en miroir les uns par rapport aux autres, ce qui donne plusieurs niveaux de lecture possible.

Le sultan Shâriyâr, déçu par l'infidélité de son épouse, la fait mettre à mort, et afin d'éviter d'être à nouveau bafoué, il décide d'assassiner chaque matin la femme qu'il aura épousée la veille. Shéhérazade, la fille du grand vizir, se porte alors volontaire pour épouser le sultan et, par le fait même, faire cesser le massacre : habile conteuse, chaque nuit, elle raconte au sultan un fragment d'histoire dont la suite est reportée au lendemain. Le calife dont la curiosité est excitée ne peut se résoudre à tuer la jeune femme ; il reporte l'exécution de jour en jour afin de connaitre la suite du récit commencé la veille. Peu à peu, Shéhérazade gagne la confiance de son mari...

De fait, aujourd'hui, les Nuits sont constituées d'un noyau fixe, une trentaine d'histoires (le récit-cadre ou l'histoire de Shahrazâd, le marchand et le génie, le pêcheur et le génie, les dames de Bagdad, les trois pommes, le bossu, et les histoires qui y sont incluses) et d'un ensemble de récits extrêmement variés qui relèvent aussi bien de la littérature savante que d'une littérature plus « populaire ». On y rencontre par exemple des jinns, des éfrits et des goules. Mais s'il fallait caractériser les Nuits, il faudrait les associer aux centaines d'autres recueils de contes du même genre qui étaient en circulation dans le domaine arabe (les Nuits ne sont pas naturellement un livre isolé) et qui appartiennent à ce qu'il faudrait appeler une littérature moyenne.

Quelques contes des Mille et Une Nuits parmi les plus connus (certains ne sont pas issus des plus anciens manuscrits connus, mais ont été ajoutés par la suite. C'est le cas des 7 voyages de Sindbad le marin, d'Ali Baba, d'Aladin et la lampe merveilleuse.):


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents