Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Grand meeting de Philippe Doucet avant son installation officielle comme maire d’Argenteuil

Publié par Arezkijour sur 19 Mars 2008, 12:17pm

Catégories : #Politique

philippe-doucet-g-rard-brochec.jpeg.JPGLe mardi 18 mars, à la salle Pierre-Dux (complexe Jean-Vilar), plus de 600 personnes ont participé au grand meeting de Philippe Doucet, le dernier avant son installation officielle, ce vendredi 21 mars à 18 heures, comme nouveau maire d’Argenteuil. Résumé de son intervention.

La salle Pierre-Dux était archicomble, il y avait plus de 600 personnes, dont au moins 200 étaient debout pendant les deux heures qu’aura duré cette soirée. C’est vers 20 heures que Philippe Doucet est arrivé. Après avoir salué et serré la main à plusieurs personnes, le nouveau maire d’Argenteuil a eu un peu de mal à se frayer le chemin vers la tribune. De nombreux Argenteuillais étaient, en effet,  venus le féliciter et le soutenir dans la dernière ligne droite avant sa prise de fonction, dans une ambiance de fête très largement attisée par les militants et sympathisants de la liste Fiers-d’être-Argenteuillais.
HPIM0774.JPG

Prenant la parole, Philippe Doucet, à ses côtés une jeune traductrice de la langue des signes pour handicapés, lance en direction de la salle : « Aujourd’hui, c’est un moment tout à fait particulier, un moment de bonheur pour nous tous et pour Argenteuil ». Ces premières paroles déclenchent l’ovation d’une salle debout.

La politique à Argenteuil a besoin de proximité

Reprenant son discours, le nouveau maire confie à l’assistance : « Avant de parler politique, je vais vous dire quelques mots très personnels. Je suis arrivé en 2003 à Argenteuil. Le « coupable » qui m’a fait venir c’est Gérard Brochec. [NDLR : ancien responsable du PS à Argenteuil et ancien maire-adjoint à la vie associative de 1995 à 2001]. Il l’appelle ensuite à le rejoindre sur le podium, avant de poursuivre : « A Cormeilles où j’étais, il n’y avait pas de gros soucis. Après discussion avec Gérard, j’ai accepté de venir ici, car, pour moi, Argenteuil c’est la France en tout petit. J’ai trouvé qu’il y avait un pari à faire. Les instances départementales du PS (Parti socialiste) m’ont pris pour un fou. Mais moi, j’aime bien les défis ».

Il raconte ensuite comment il a été élu en 2004 comme conseiller général d’Argenteuil-Ouest : « Nous avons commencé à faire du porte-à-porte sur le Val-d’Argent-Nord où nous avons été bien accueillis. La politique à Argenteuil a besoin de proximité. Il faut que les élus soient près des citoyens et pouvoir les écouter. Bien évidemment, nous allons continuer dans cette voie en faisant des réunions dans les quartiers. Ceux qui doutaient de ma venue à Argenteuil, se sont mis à dire, après mon élection comme conseiller général, que finalement je n’étais si fou que cela. Ma conviction, aujourd’hui, c’est qu’il faut que le PS ressemble aux quartiers d’Argenteuil avec ses femmes et ses différentes origines ».

Un grand regret : l’abstention

« Mon regret le dimanche dernier, c’est l’abstention élevée. Notre première action à gauche est de ramener les jeunes à aller voter pour être acteurs de leur ville et de leur vie. Nous allons continuer cette action. Ce qui me met parfois dans la colère, c’est le scepticisme des gens par rapport à la politique. J’entends les jeunes dire que la gauche et la droite sont tous pareils. Nous ne réussirons pas tout, mais nous devons tout faire pour que tous ceux qui ne croient pas au bien public réintègrent le jeu politique. Nous ne réussirons que si tout le monde rentre sur le terrain de la politique pour jouer. La République, c’est l’égalité des droits. Il y aura à Argenteuil un bureau de lutte contre les discriminations. Tout le monde doit avoir accès à l’emploi, la formation, la culture et les loisirs. Nous aurons tous à nous battre pour cela, car le racisme existe bel et bien dans notre société. Mais la République, c’est aussi des devoirs. Il faut que les jeunes les assument. Avec moi, il n’y aura pas de passe-droits ni de clientélisme. Argenteuil est une ville avec une âme, elle a le terreau de la fraternité. Nous allons essayer tous ensemble de la vivre dans le plaisir ».

Nous maintiendrons notre cohérence politique au service d’Argenteuil  

L’émotion était palpable dans la salle quand il a appelé, à le rejoindre sur la tribune, les jeunes « colleurs d’affiches » qui l’ont aidé dans la campagne des municipales : « Ils étaient tous impliqués depuis plusieurs mois et tous passionnés de faire avancer les idées de progrès pour l’intérêt de leur ville et de son développement ».
HPIM0763.JPG

L’émotion pour les représentants de la gauche, rassemblés autour de leur tête de liste, qu’il a appelés successivement pour le rejoindre également sur le podium (Mouloud Bousselat, responsable de la section du PCF (Parti communiste français) à Argenteuil, Marie-José Qayzac (PCF) qui vient d'être élue conseillère générale du canton est d’Argenteuil et Dominique Mariette, responsable de Lutte ouvrière à Argenteuil.
« Il se trouve que notre victoire des municipales est doublée de la victoire de Marie-José au canton est d’Argenteuil. C’est ce canton qui décidait du basculement du Conseil général à gauche après 40 ans de pouvoir à droite. Eh bien oui, c’est fait, le Conseil général est passé à gauche ». Applaudissements dans la salle.
Il remercie enfin les écologistes qui l’ont soutenu (Marie-Françoise Neufsel, Anne Gellé et Valentin Teixeira), mais aussi le responsable de la LCR à Argenteuil, Omar Slaouti, qui avait appelé à voter pour la  liste d’Union de la gauche au second tour des municipales et pour Marie-José Qayzac, candidate des cantonales du canton est d’Argenteuil.

« Le dimanche dernier, Georges Mothron a laissé entendre que l’équipe de Philippe Doucet ne serait pas aussi homogène que celle qu’il a conduite, lui, de 2001 à aujourd’hui. Je peux vous assurer que sur le terrain local, nous avons la loyauté et nous continuerons à travailler ensemble comme nous l’avons fait sur le terrain. Nous avons décidé de rester sur notre axe avec une cohérence politique au service d’Argenteuil ».
HPIM0771-copie-1.JPG

Il n’y aura pas de chasse aux sorcières

« Nous avons une lourde responsabilité à Argenteuil. Nous ne réussirons pas seuls, mais c’est ensemble que nous allons faire bouger les choses. J’ai la passion du service public et je voudrais rassurer le personnel de la ville, tout comme celui de l’OPHLM, qu’avec moi il n’y aura pas de chasse aux sorcières. Chacun a le droit d’avoir ses opinions politiques. Nous devons respecter tout le monde. Je voudrais également saluer les camarades de Bezons. Notre ville ne vit pas seule son destin. Nous avons beaucoup de choses à faire en commun dans le cadre de la communauté d’agglomération : les berges de seine, les transports, le logement…Il va falloir maintenant se mettre au travail. Je vous invite maintenant à lever ensemble le verre de l’amitié ».

Ce grand meeting aura été celui de l’affirmation d’une détermination à mener Argenteuil vers un avenir à la fois ambitieux, réaliste et raisonnable.
HPIM0746.JPG
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Merci 21/03/2008 19:18

Monsieur,Je vous félicite,  votre équipe aussi. Merci beaucoup, je dors tranquille la nuit. Monsieur Malodore n'est plus là ! que Dieu vous protège de ceux deux là ! Le plus méchant, c'est Monsieur ASSEDIC Malodore.

Charlie JALABERT 19/03/2008 22:19

Meeting très sympa!

J'ai fait quelques photos de la soirée.
http://jalabert.c.free.fr/P.Doucet_meeting_18_mars/

Amicalement,
Charlie Jalabert

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents