Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Discours d'investiture de Philippe Doucet, Maire d'Argenteuil et Vice-président du Conseil général du Val d'Oise

Publié par Arezkijour sur 29 Mars 2008, 06:22am

Catégories : #Actualité

"Je veillerai à ce que la Mairie d'Argenteuil soit notre Maison Commune. Liberté, égalité, fraternité, telle est la devise inscrite au fronton de cette Maison. Ces valeurs, issues de la révolution de 1789 restent à mes yeux plus que jamais d'actualité et elles guideront au quotidien mon action au service des Argenteuillais car elles sont profondément ancrées en moi...Mon équipe et moi-même œuvrerons pour que chacun de nos concitoyens soit Fier d'être Argenteuillais !"

 
Chers Collègues, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Tout d'abord, je tiens à remercier de nouveau les milliers d'Argenteuillais qui dimanche dernier ont, par leurs suffrages, assuré la victoire de la liste que j'ai eu l'honneur de conduire. De même, je remercie l'ensemble de mes colistiers pour la confiance qu'ils m'ont accordée, hier pour conduire la liste, aujourd'hui en m'élisant Maire d'Argenteuil.

Vous me permettrez également de me réjouir de l'élection de notre collègue Marie-José Cayzac qui, en devenant conseillère générale du canton d'Argenteuil-Est, a permis la belle victoire départementale de la Gauche. Je salue et je remercie de sa présence Dominique Lesparre, Maire et Conseiller général de Bezons, 1er Vice-Président de notre agglomération Argenteuil-Bezons que j'aurai l'honneur de présider, agglomération que nous allons faire vivre de concert pour le bien de nos concitoyens. Je salue aussi Roger Ouvrard, qui a présidé aux destinées de notre commune de 1995 à 2001. Merci Roger d'être à nos côtés ce soir.

J'adresse un merci collectif à l'ensemble de mes proches et des proches de mes colistiers qui nous font l'amitié d'être parmi nous en ce moment si particulier.

Présider aux destinées d'une ville aussi importante qu'Argenteuil est une lourde responsabilité mais sachez que c'est avec passion que je me consacrerai à cette mission. C'est une charge qu'aucune personne ne saurait porter seule, c'est donc bien collectivement que j'entends gérer la commune et je sais pour cela pouvoir compter sur l'engagement et le dévouement des femmes et des hommes qui se sont engagés à mes côtés.

Avec l'élection de la nouvelle municipalité, un temps s'achève, celui de la campagne électorale. Aujourd'hui, si chacun conserve ses convictions, les débats militants cèdent la place au travail des élus au service de nos concitoyens. Dans cet esprit, sachez que, conformément à mes valeurs, je serai le maire de tous les Argenteuillais. En effet, chacun de nos concitoyens quelles que soient ses origines, ses convictions politiques ou religieuses, sa condition sociale a le droit à la même considération. J'y suis particulièrement attaché et je veillerai à ce que la Mairie d'Argenteuil soit notre Maison Commune. Liberté, égalité, fraternité, telle est la devise inscrite au fronton de cette Maison. Ces valeurs, issues de la révolution de 1789 restent à mes yeux plus que jamais d'actualité et elles guideront au quotidien mon action au service des Argenteuillais car elles sont profondément ancrées en moi.

Issu d'un milieu ouvrier par ma mère, paysan par mon père, je considère aussi les valeurs de justice, de solidarité, de travail, de respect comme essentielles. Engagé depuis longtemps dans les combats du socialisme démocratique fondé par Jean Jaurès, j'ai à cœur la défense de ces valeurs de gauche et je les porterai haut avec mon équipe tout au long du mandat que nous ont confié nos concitoyens.

Républicain pratiquant, je crois à l'écoute, au dialogue, à l'instauration de relations de confiance, au sens de l'intérêt général. Je veux installer sur notre commune une démocratie tolérante et transparente, ouverte aux autres et respectueuse des différences.

A ce titre, je rencontrerai régulièrement les forces politiques de notre commune, non seulement celles qui siègent dans cette assemblée, mais également celles qui n'y siègent pas, qu'elles soient d'extrême gauche ou du centre. Elu Maire, je n'entends pas faire « table rase » du passé ni ancien, ni récent. Argenteuil n'est pas une simple banlieue, c'est une ville qui a une longue histoire, une identité forte, une âme. Cette âme perdure, au gré des immigrations et des mouvements de population, les nouveaux Argenteuillais s'inscrivant perpétuellement dans ce creuset construit par le temps qu'il faut conserver et faire vivre. Du passé, notre équipe restera fidèle à la forte tradition de solidarité qui a marqué la construction de cette grande ville populaire. C'est à ce titre que je défends le logement social et son patrimoine construit de la sortie de la guerre aux années 1970 par un Maire comme Victor Dupouy. Ce patrimoine a permis à des milliers de familles Argenteuillaises de bénéficier de logements décents.

Certes aujourd'hui il faut rénover, parfois reconstruire à une échelle plus humaine dans le cadre de projets réalisés avec les habitants et non contre eux, mais nous avons toujours vocation à loger correctement tous les Argenteuillais.

Pour ce qui est du mandat qui vient de s'achever, que chacun se rassure, aucun esprit de « revanche » n'anime la nouvelle équipe et les opérations engagées ou partenariats noués qui nous sembleront favorables à la ville seront poursuivis.

Si un certain nombre de convictions et de projets nous séparent de la municipalité sortante, loin de moi l'idée que tout ce qui a été réalisé durant le dernier mandat par Georges Mothron et son équipe serait négatif et nous l'avons dit clairement au cours de la campagne.

J'espère d'ailleurs pouvoir travailler avec le Député d'Argenteuil qu'il est, sur les projets intéressants notre ville et l'Etat, et que nous saurons faire prévaloir les intérêts des Argenteuillais sur nos clivages partisans. Georges Mothron, dont je respecte l'engagement et l'attachement à Argenteuil souhaitait par sa victoire et je le cite « tourner définitivement la page du passé ». C'est un autre choix que les Argenteuillais ont fait par leur expression démocratique.

Je souhaite pour ma part incarner le renouveau d'Argenteuil, une vraie modernité pour notre ville et sortir des vieux conflits du passé. Les Argenteuillais veulent une gestion municipale efficace qui réponde aux enjeux d'aujourd'hui notamment en matière d'urbanisme, de développement durable, de qualité de vie, de politique culturelle, de commerce et d'emploi, de vie associative, de démocratie participative, et de bonne gouvernance. Ainsi l'enjeu majeur des dix prochaines années est de hisser Argenteuil comme la vraie seconde ville d'Ile-de-France avec toutes les caractéristiques et le rayonnement d'une grande agglomération.

Argenteuil doit faire partie de ces villes dynamiques et rayonnantes, de ces villes solidaires qui bougent et qui gagnent !

Ceci est crucial car le Grand Paris va se mettre inévitablement en place et ira jusqu'au Pont d'Argenteuil, c'est-à-dire à la porte de notre commune ; Argenteuil et l'agglomération d'Argenteuil-Bezons doivent s'y préparer activement.

Il s'agit maintenant de rassembler toutes les énergies autour d'un projet fédérateur et agir pour tous les Argenteuillais, de toutes les générations. Nous voulons œuvrer pour la réussite d'Argenteuil et de chacun de ses habitants.

Je compte pour cela m'appuyer sur le personnel municipal dont je connais les compétences et l'engagement pour le service public. Tous les agents municipaux seront respectés, écoutés et associés à la mise en œuvre de nos actions.

Notre projet pour la ville s'articule autour de trois axes forts : Argenteuil pour tous, Argenteuil de la réussite, Argenteuil ville citoyenne. Ce sera le fil conducteur de notre mandat.

Argenteuil pour tous car nous devons quels que soient notre lieu d'habitation, notre âge, nos revenus obtenir des solutions pour se loger, se déplacer, se soigner, vivre convenablement.

Argenteuil ville de la réussite car grandir et vivre à Argenteuil doit devenir un élément valorisant. Les Argenteuillais doivent pouvoir trouver, pour eux et leurs enfants, des équipements, un encadrement de qualité gage de réussite et de progrès social. Nous devons aussi devenir le pôle majeur de développement et d'attraction du nord-ouest francilien pour les entreprises.

Argenteuil ville citoyenne c'est investir quotidiennement les Argenteuillais dans les enjeux locaux. Cela passe par le développement de la démocratie participative.

Argenteuil, ville citoyenne, c'est aussi une ville en concordance avec les enjeux de notre temps : garantir à chacun la liberté de vivre en toute sécurité, le respect des personnes par la lutte contre les discriminations et la prise en compte au quotidien des enjeux environnementaux.

Je souhaite terminer mon intervention en parlant de la citoyenneté et vous faire part d'une déception, dont je suis sûr qu'elle est partagée par l'ensemble des membres du Conseil municipal : l'insuffisante participation des argenteuillais lors des scrutins municipaux et cantonaux.

Comment construire l'Argenteuil de demain si les citoyens et notamment les jeunes se désintéressent de la vie de la cité ?

Nous avons une immense responsabilité. Montrer que la noblesse de la politique, c'est le service aux autres, c'est le vivre ensemble.

Nos concitoyens doivent avoir confiance en leurs élus, et s'ils ne l'ont pas il faut agir pour qu'ils la retrouvent par le respect des engagements, la transparence, la clarté des choix, la dignité et la modestie dans les comportements. Cette repolitisation de nos concitoyens au meilleur sens du terme, ce renouveau de la confiance est un des objectifs essentiels de mon mandat. Nous devons avoir tous ensemble un engagement fort sur la citoyenneté.

« Dans la vie, il n'y a pas de spectateurs, le rideau se lève, hommes je vous aime, veillez », ces mots sont ceux d'un jeune Argenteuillais Rino Della Negra qu'il écrivait à un ami quelques heures avant de mourir fusillé par les nazis le 21 février 1944 au Mont-Valérien comme 21 autres de ses camarades. Il n'avait que 21 ans.

Cet enfant d'Argenteuil, fils d'un briquetier italien chassé de son pays par les chemises noires de Benito Mussolini avait rejoint en 1942 la résistance au sein du 3e détachement italien des FTP MOI de la Région Parisienne du Groupe Manoukian, ces résistants issus de l'immigration et immortalisés par l'Affiche rouge.

Rino Della Negra avait choisi de s'engager au service de ces valeurs c'est là un symbole fort pour tous les Argenteuillais, pour tous les jeunes Argenteuillais. Je souhaite donc que mon premier geste officiel de Maire, et je vous invite à m'accompagner comme vont le faire Dominique Lesparre et Marie-José Cayzac, soit de rendre hommage à Rino Della Negra au cours de la cérémonie que nous organisons avec l'amicale de Chateaubriand demain à 17h30 dans la rue qui porte son nom à Argenteuil.

Vous me permettrez de conclure en remerciant une fois encore les Argenteuillais et mes colistiers pour leur confiance. Nous oeuvrerons pour que chacun de nos concitoyens puisse être « Fier d'être Argenteuillais ! ».

Avant de passer la parole à Georges Mothron, je tiens au nom de l'ensemble du Conseil municipal à saluer la mémoire et le travail de M. Roger Reynes élu de l'équipe sortante décédé quelques jours avant le 1er tour. Je renouvelle à sa famille les condoléances de la municipalité d'Argenteuil et les miennes personnelles.


Vendredi 21 mars 2008 - Hôtel de Ville d'Argenteuil


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la vigilante 29/03/2008 10:44

Bonjour Monsieur le MaireMR DOUCET dit : Comment construire l'Argenteuil de demain si les citoyens et notamment les jeunes se désintéressent de la vie de la cité ?et pourquoi devraient ils si interresser ?argumenter voyons MM.Doucet :loin de moi l'idée que tout ce qui a été réalisé durant le dernier mandat par Georges Mothron et son
équipe serait négatif.......J'espère d'ailleurs pouvoir travailler avec le Député d'Argenteuil
qu'il est, sur les projets intéressants notre ville et l'Etat, et que
nous saurons faire prévaloir les intérêts des Argenteuillais sur nos
clivages partisans.....sera t-il remunéré? car les il aura tout de même de sacrées indemnitésLes parlementaires et l'argent du contribuable.. A lire également :
• La vérité sur les retraites des hommes politiques par Gilles Gaetner pour L'Express du 22/05/2003. La précarité et le
minimum vieillesse c'est pour nous autres, mais certainement pas pour
eux ! Comme quoi l'idée de "sécurité sociale professionnelle" n'est
pour l'instant réservée qu'aux élites... • Tour d'Europe des salaires des hommes politiques, un dossier de L'Internaute qui date de novembre 2005. Très instructif."ON NE NOUS DIS PAS TOUT"
---------------------------------------------------------
Quand l’injustice acquiert force de loi, la résistance devient un devoir.

la vigilante 29/03/2008 10:32

via bellaciao
Fiscalité locale : La vérité
Comme d’habitude, les "ténors"
de l’UMP et du gouvernement ont ressortit le serpent de mer fiscal pour
faire oublier leur pitoyable bilan. Dans la mesure ou les 35H00 ne
pouvaient cette fois servir, on exhume la le vieil argument des
communes de gauche dispendieuses pour faire peur aux "braves gens" qui seraient tentés de voter pour des listes de gauche au second tour des municipales.
Déclarations de Patrick DEVEDJIAN sur le site de l’UMP
"A quelques jours du second tour
des élections municipales, HOLLANDE et ses amis socialistes tentent de
dresser un rideau de fumée pour dissimuler cette gestion calamiteuse et
dépensière, qui est le vrai visage du socialisme local. C’est FAUX !!! Pourtant, la réalité est là :
dans les communes, les départements ou les régions, partout où la
gauche est aux responsabilités, la fiscalité locale explose. Depuis
2004, ce sont 7,7 milliards d’euros de hausse d’impôts qui ont été
votés dans les régions et les départements gérés par la gauche. C’est
cela la conception socialiste de défense du pouvoir d’achat des
Français !... / ..."
Et malhonnête !!! La preuve ci-dessous
Enquête CAPITAL - Elections municipales 2008 - Votre ville est-elle bien gérée ? " ... / ... Ainsi, certains
maires continuent de flamber. Comme l’ex-FN Jacques Peyrat qui, à Nice,
s’est offert un hôtel de ville à 150 millions d’euros. Ou Patrick
Balkany, à Levallois-Perret, qui vient de dépenser 850 000 euros en
éclairages de Noël, soit 13,70 euros par habitant. Versailles s’est
contenté de quatre fois moins. Dans nos classements par région, vous
constaterez que la bonne gestion n’a rien à voir avec la couleur
politique du maire. L’UMP détient aussi bien les quatre villes les plus
sobres en dépenses de fonctionnement (Neuilly, Asnières, Valence,
Saint-Maur) que les quatre bonnets d’âne de l’endettement (Marseille,
Avignon, Cannes et Levallois-Perret).Les édiles que nous épinglons ne
sont pas pour autant menacés : «Electoralement, se montrer dépensier
est souvent payant», reconnaît Nicolas Portier, délégué général de
l’Assemblée des communautés de France. A l’inverse, avoir des comptes
au cordeau n’empêche pas de perdre une élection : les villes risquant
de basculer ne sont pas les plus mal gérées. En réalité, les électeurs
condamnent rarement une dépense effectuée pour la bonne cause. Il
suffit de se promener à Bordeaux (les Berges du Lac), à Lille
(Euratechnologies), à Lyon (Confluence), à Brest (Arsenal Penfeld) ou à
Rennes (Alma-Fréville) pour mesurer combien les coûteux liftings
urbains de ces villes ont dynamisé l’activité économique et amélioré la
vie des habitants ... / ..."
Loupé !!! Dimanche en sera témoin.
Enquête CAPITAL
Votre ville est-elle bien gérée ?  

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents