Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Samedi 5 avril : Manif pour le droits des migrants

Publié par Arezkijour sur 1 Avril 2008, 12:17pm

Catégories : #Actualité

Plusieurs organisations de défense des sans-papiers ont appelé à une manifestation ce samedi 5 avril à Paris, à 14h30, à partir de la Place d'Italie pour protester contre ce qu'elles appellent "une politique de l'immigration indigne et meurtrière" et pour réclamer "un changement radical de politique en vue de construire une société française respectueuse des droits de tous et de ses engagements internationaux". Voilà leur appel :

 

"La France est sous la gouvernance d'une droite dure et cynique qui ne craint pas de proclamer sans vergogne son "humanisme" mais qui conduit une politique ciblant l'immigration, présentée comme un danger responsable de tous les maux dont souffre le pays.

Ainsi désignés, les étrangers - avec ou sans papiers - tous boucs émissaires, vivent dans l'ère du soupçon institutionnalisé. Et l'on détourne ainsi l'opinion des vrais problèmes : partage de la richesse et limitation des inégalités, maintien des services publics et de la solidarité, retraites, logement, protection sociale et médicale, précarité...

Les conséquences d'une telle politique - cinq lois depuis 2002 - sont multiples : déni du droit d'asile, attaques contre l'aide médicale d'Etat, tests ADN, restriction du droit d'entrée et de séjour des étrangers notamment par la limitation drastique du regroupement familial, quotas... négation des droits fondamentaux.

Les sans papiers et leurs enfants - les petits comme les jeunes majeurs et les étudiants - vivent dans la peur permanente du contrôle et de l'expulsion. Des hommes et des femmes dont le seul crime est d'être sans papiers sont enfermés dans des conditions honteuses dans les Centres de rétention administrative (CRA), ces "horreurs de la République" que dénonçait le rapport Mermaz en 2001.

En 2007, ces centres ont vu passer près de 300 mineurs -y compris des nouveaux nés- plus de 24 000 sans-papiers ont été expulsés vers des pays où pour nombre d'entre eux leur vie même était menacée. Des familles sont brisées, des enfants arrachés à leur école.

Toute l'année, les préfectures et les services de police ont eu recours à tous les moyens et tous les stratagèmes pour interpeller, placer en rétention et expulser à tout va.

Contrôles et honteuses rafles au faciès, dans les transports et dans les rues, descente de police sur les lieux de travail, dans des magasins, dans les écoles, les collèges et les lycées, aux abord et même dans les foyers (le 12 février, foyer Terres au Curé Paris 13°), convocations pièges, interpellations à domicile... tout est bon pour faire du chiffre.

Une politique du chiffre qui tue (ainsi, John Maïna, 19 ans, se pend juste après avoir reçu le rejet définitif de sa demande d'asile), qui criminalise la solidarité (poursuites judiciaires des citoyens s'opposant aux expulsions), qui appelle à la délation les travailleurs des services publics et sociaux, les inspecteurs du travail).

Dans ce climat de suspicion, de stigmatisation, ce sont tous les étrangers - en situation régulière ou non - qui sont touchés, désignés comme indésirables. Un projet de directive européenne, examiné en mai prochain, prévoit d'allonger la rétention à 18 mois et l'interdiction du territoire de 5 ans pour les expulsés.

C'est une véritable xénophobie d'Etat qui s'installe dans notre pays.

Parce que nous ne voulons, ni ne pouvons, supporter l'inacceptable, nous affirmons qu'une autre politique de l'immigration est nécessaire, qui respecte les droits fondamentaux de tout être humain : droit d'asile, droit de vivre en famille, droit à l'éducation et à la vie privée, droits des enfants, droit de se soigner, droits d'avoir des droits... autant de droits que la France a l'obligation d'appliquer puisqu'elle a ratifié la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la Convention de Genève, la Convention des Nations Unies sur les Droits de l'Enfant, la Convention européenne des Droits de l'Homme.

La politique menée aujourd'hui est indigne. Il est temps d'en changer ! Pour une société fraternelle et solidaire,
nous manifesterons le 5 avril à Paris".


A l'initiative de :
UCIJ (Unis contre une immigration jetable)
RESF (Réseau Education Sans Frontières)
Collectifs de Sans Papiers

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la vigilante 01/04/2008 14:44

info supplementaire:Entre Noël et le jour de l'an, vous aviez été
invité(e)s à écrire au ministre de la rafle et du drapeau pour plaider
la cause d'une famille ou d'un jeune  majeur sans papiers. Nous avons
reçu plus de 600 copies de ces courriers, très variés, les uns
émouvants, d'autres furieux, certains même drôles. Il aurait été
dommage que M. Hortefeux soit leur seul lecteur !
Ariane Mnouchkine et la troupe du Théâtre du Soleil ont accepté
d'en faire un spectacle. La représentation aura lieu le lundi 7 avril à
partir de 18h30 à la Cartoucherie à Vincennes. Cette lecture publique
d'une sélection de lettres sera suivies de la proclamation du Manifeste
des Innombrables puis d'un banquet citoyen. A ne pas manquer !  (15
euros€, repas compris)
Pour ceux qui ne sont pas en région parisienne,  des lectures
publiques seront organisées partout où ce sera possible, à la demande
des groupes RESF. Voir invitation ci-dessous.
Allez sur le site resf ... je n'arive pas à faire passer plus ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents