Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Ce qu'il faut savoir sur le droit au logement opposable dans le Val d'Oise

Publié par Arezki Semache sur 15 Avril 2008, 09:07am

Catégories : #Société

Beaucoup de personnes sont à la recherche d'informations sur la mise en oeuvre de la loi du 5 mars 2007 relative au droit au logement opposable et qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2008. Voilà quelques éléments d'information à connaître pour entreprendre cette démarche dans le Val-d'Oise :

La loi du 5 mars 2007 a créé la possibilité d'un recours amiable devant une commission départementale de médiation qui, pour le Val d'Oise, a été constituée le 21 décembre 2007. Depuis le 1er janvier, les formulaires de recours à la commission de médiation sont disponibles et téléchargeables sur le site Internet de la préfecture (www.val-doise.pref.gouv.fr).

Par ailleurs des formulaires peuvent être retirés à l'accueil de la préfecture et des trois sous-préfectures, ou dans cinq antennes de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) à :

- 2, place de la PERGOLA à CERGY
- 43, rue Marius DELPECH à SARCELLES
- 1, rue Pierre SALVI à GONESSE
- 92, boulevard HELOISE à ARGENTEUIL
- 8 ter, rue des PEUPLIERS à GARGES LES GONESSE

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la vigilante 16/04/2008 19:23

pour Informer d'avantage mes amis Argenteuillais voici une info
"En sarkoland, les locataires deviennent rongeurs et France inter dérape"

La pub hallucinante de C. Boutin ? | 16 avril 2008 |
Le directeur de France inter écoute-t-il France inter ? Il aura fallu cinq jours pour qu’une publicité quelque peu ahurissante – diffusée en boucle sur l’antenne – qui comparait les locataires d’immeuble, tantôt à des rongeurs, tantôt à des araignées, finisse par attirer l’attention des responsables de Radio France.

Il s’agissait de la promotion du Pass GRL, cher à la fringante Christine Boutin. Le Pass GRL (Garantie du Risque Locatif) vise à protéger le propriétaire contre le locataire indélicat. Dans la France de Sarkozy, le contraire surprendrait. Aussi, dans ces messages, le locataire se trouve comparé tantôt à une souris, tantôt à une « araignée invertébrée » qui « s’installe dans un appartement inhabité pour y tisser lentement sa toile. Il est très difficile de la déloger bien qu’elle ne paie aucun loyer et qu’elle dégrade considérablement les lieux ».

Evidemment, tout rapprochement avec des rats, des cafards et autre vermines relèverait de la mauvaise foi. C’est pourtant ainsi que de nombreux auditeurs ont perçu le délicat message.

Au moment où des millions de français galèrent pour se loger, où les expulsions locatives se multiplient, où la fondation Abbé Pierre rappelle que 3 millions de français sont mal logés et que 1,5 million de familles sont en attente d’un logement social, au moment où des municipalités préfèrent payer des amendes plutôt que de construire des logements sociaux comme le veut la loi SRU – comme à Neuilly, où l’on préfère éviter les risques liés à la mixité sociale –, on peut comprendre que certains auditeurs se soient sentis modérément flattés d’être assimilés à des rongeurs parasites et à des insectes malfaisants.

France inter écouter l’indifférence Des centaines de protestations sont arrivées à Radio France. Mais en vain. Aucune réaction des animateurs et des journalistes de l’antenne durant quatre jours. Courageux, mais peu téméraires.

Enfin, jeudi à 15 heures, dans son émission « Là-bas si j’y suis », Daniel Mermet diffusait des messages d’auditeurs furibards, et faisait entendre le spot publicitaire en question tout en donnant le numéro direct du service auditeur.

Devant l’avalanche de protestations, la direction de Radio France a été contrainte de suspendre la diffusion du spot tout en en essayant d’écraser un peu piteusement cette grosse bavure.

Incompétence ou mépris pour les 5 millions d’auditeurs qui chaque jour écoutent France inter ? Ce serait un bon sujet de débat à proposer aux auditeurs.

Samedi, dans l’émission « Zapping », le médiateur de Radio France annonçait très sobrement la suspension de la diffusion, reconnaissant d’une petite voix : « peut-être aurait-il été bon de refuser [ce spot publicitaire] avant une première diffusion sur les antennes. C’est une question ».

En effet, c’est une question.

D’après Bakchich.info Le spot est toujours disponible sur le site du Pass-GRL.

Aline

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents