Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argenteuil 95

Argenteuil 95

www.argenteuil95.com, le journal du web indépendant des habitants d'Argenteuil et de ses environs.


Vendanges d'Argenteuil: le monologue d'une vigne

Publié par Arezki Semache sur 5 Octobre 2008, 18:15pm

Catégories : #Actualité

Moi, la vigne d’Argenteuil

J’ai vu le jour en 1996 aux Coteaux sur un pan des Buttes du Parisis. Grâce au sol argilo-calcaire et aux soins des jardiniers de la ville, j’ai pu croître facilement. Le pinot noir et le chardonnay sont mes deux cépages. Le premier donne du vin rouge et le second du blanc. Des raisins de table, en petit nombre, peuplent également mon territoire. Nous cohabitons en toute harmonie et habitons ensemble un domaine de 7 800 m2. Mes qualités sont attestées depuis le 4ème siècle et mon vin, le piccolo, jouissait d’une renommée et était même servi aux tables royales de France et d’Angleterre. Au 18ème siècle, je m’étendais sur 1 000 hectares.

Mais ma vie n’a pas toujours été qu’un clame plat. J’ai connu mes premiers déboires vers 1850 avec l’arrivée du chemin de fer qui amène des vins concurrents en Ile-de-France. Un puceron jaune, appelé le phylloxéra, a décimé, dix ans plus tard, presque la totalité de mes cultures. Cette date a sonné le glas de mon royaume sur Argenteuil et beaucoup de vignerons se sont détournés de moi. Le dernier de mes amis vignerons a cessé son activité en 2000.

Pour me ressusciter, la ville a décidé de me planter ici en 1996. Depuis, deux vignerons municipaux, Christophe Nicolas et Patrick Valet, prennent soin de moi pour que mes vignobles soient bien ordonnés, aux troncs sains, bien alignés, dont les sarments, comme des arcs, se recourbent jusqu’au sol, chargés de grappes. Ils me prodiguent moult traitements à l’aide du souffre et de la bouillie bordelaise, mais jamais de molécule chimique, dès la sortie de mes feuilles vers avril ou mai. Les pucerons, les escargots, les cicadelles, l'oïdium et le mildiou sont mes ennemis jurés. Mais je suis amie avec les coccinelles, car elles mangent les pucerons nocifs pour ma santé. Depuis 2000, une fête des vendanges est organisée par la ville en mon honneur, à la 41ème semaine de chaque année. Cette année, elle a eu lieu le 5 octobre. Vendange de raisins à l’ancienne, démonstration de foulage et dégustation ont ponctué cette journée. Des photos suivront !

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents